Aller au contenu
Accueil » Actualité » Une manette de jeu à 30 dollars contrôlait le submersible disparu à la recherche de l’épave du Titanic.

Une manette de jeu à 30 dollars contrôlait le submersible disparu à la recherche de l’épave du Titanic.

Comme dans un jeu vidéo, le submersible disparu destiné à la recherche de l’épave du Titanic était contrôlé par une humble manette sans fil destinée aux jeux sur PC. Les dernières informations en provenance du sous-marin touristique d’OceanGate Expeditions révèlent qu’il s’agit de l’outil utilisé pour diriger le véhicule d’exploration.

Il s’agit d’une manette Logitech F710 pour PC datant de 2010 et coûtant 30 dollars, une option discrète pour des missions aussi sérieuses que celles pour lesquelles ce gadget a été conçu. Il s’agit essentiellement d’une manette classique sans fil à deux pouces qui utilise des communications de 2,4 GHz vers un récepteur USB.

Pas inhabituel

Le contrôleur est également couramment utilisé pour contrôler les chars et les drones.

Bien que cela puisse sembler une frivolité ou même un risque inutile pour la sécurité des passagers du navire, la vérité est que ce type de contrôleur est très couramment utilisé pour contrôler des véhicules de toutes sortes, certains beaucoup plus grands que le submersible qui a subi cet incident. Gene Park, journaliste spécialisé dans les jeux vidéo au Washington Post, l’a expliqué dans un tweet hier :

La manette se vend toujours très bien parmi les amateurs de jeux vidéo, bien qu’elle soit sur le marché depuis plus d’une décennie, et a réussi à faire oublier son design encombrant et désuet par rapport aux normes actuelles.

L’utilisation de cette manette de jeu sans fil a été révélée par des utilisateurs de Twitter et d’autres plateformes qui ont récupéré un segment de l’émission de CBS Sunday Morning diffusée en novembre 2022, où l’on voit le fondateur et PDG d’OceanGate, Stockton Rush, passer les commandes au journaliste qui inspecte le submersible.

À lire également  La crise de la mer Rouge profite au Maroc, par Enric Juliana

« Nous faisons tout fonctionner avec cette manette de jeu », assure Rush en brandissant l’humble Logitech F710, dont les joysticks semblent avoir été dotés d’extensions de pouce imprimées en 3D afin d’améliorer la précision du contrôle du submersible toujours disparu dans l’Atlantique.

En outre, Rush note positivement qu’il y a « un seul bouton » dans tout le véhicule et que l’expérience de la descente et du retour à la surface « devrait être comme un ascenseur ». Le journaliste, quant à lui, a affirmé à l’époque que de nombreuses parties du sous-marin semblaient improvisées, comme les écrans d’ordinateur, une barre d’appui éclairée et l’utilisation de tuyaux de construction comme lest.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *