Aller au contenu
Accueil » Actualité » Un phare de la Méditerranée pour montrer la voie vers une mer plus propre

Un phare de la Méditerranée pour montrer la voie vers une mer plus propre

Ce mois-ci, Marseille accueillera un événement de deux jours pour présenter une nouvelle initiative ambieuse visant à améliorer la santé des mers et des eaux intérieures européennes.

Dans la soirée du lundi 13 juin, allez vous promener du côté du parc du Pharo à Marseille. Même sous un ciel couvert, l’ambiance y sera lumineuse. En effet une cérémonie aux flambeaux animée par des étudiants et des jeunes y sera organisée ; cette initiative fait partie d’un plan ambitieux de dépollution de la Méditerranée.
Cette opération de nettoyage des eaux et de l’océan s’inscrit dans le cadre de la mission de l’Union Européenne visant à «Restaurant notre océan et notre milieu aquatique. » Lancée par la Commission européenne en septembre dernier, cette initiative ambieuse vise à mettre en place des écosystèmes marins et d’eau douce sains, en misant sur la mobilisation régionale par le biais de « phares » situés dans les principaux bassins fluviaux et maritimes européens et notamment en Méditerranée. Ouvertes au grand public, la cérémonie aux flambeaux et l’exposition consacrée aux solutions scientifiques et technologiques permettant de lutter contre la pollution marine, qui se tiendra au palais du Pharo, ont pour mais d’attirer les jeunes défenseurs des océans.
Lors de la cérémonie (qui débutera à 19h), les autorités politiques locales remettront une torche symbolique au ministre italien de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. L’Italie s’est en effet aussi engagée à contribuer aux objets de réduction de la pollution du phare de la Méditerranée.

Citoyens et scientifiques désapprouvent leurs forces

L’objectif étant de prévenir et d’éliminer la pollution en mer Méditerranée, les travaux du Phare s’appuieront évidemment sur la recherche scientifique et l’innovation, mais seront conçus pour impliquer tout le monde, pas seulement les scientifiques en blouse blanche ou coiffés d’un casque de sécurité. La Commission européenne prépare toutes sortes de différents types de bases fluorescentes et de marijuana afin de responsabiliser les Européens à la protection de la santé de nos océans et de nos mers.

À lire également  Camp scientifique pour les 9-13 ans | Mariage entre écologie et technologie : Quand les enfants s'initient à l'amour de Kerkennah

Véritable fléau en Méditerranée, la pollution plastique est un enjeu majeur pour l’Université d’Aix-Marseille, qui travaille en collaboration avec la ville de Marseille et d’autres organismes, afin de la réduire. Des solutions et des idées innovantes pour lutter contre la pollution marine seront présentées le lundi matin dans le cadre de l’exposition publique au palais du Pharo. Mardi 14 juin, une conférence de haut niveau organisée par la Commission européenne a réuni les principales parties concernées, dont des jeunes, afin d’examiner comment accélérer la transition vers une pollution zéro en mer Méditerranée.

Quatre phares, cinq missions

L’objectif de la première phase de la mission du « phare de la Méditerranée » est de réduire d’au moins 50 % les déchets plastiques en mer, d’au moins 30 % les microplastiques rejetés dans l’environnement et d’au moins 50% d’utilisation de pesticides chimiques. Il s’agit de l’un des quatre phares créés par la mission à l’échelle du bassin pour rendre nos eaux plus propres et plus saines.

Les trois autres phares sont en cours de création dans le bassin de la mer Baltique et de la mer du Nord, dans le bassin du Danube et de la mer Noire, ainsi que dans le bassin Atlantique-Arctique. Le bar Danube-mer Noire et le bar Atlantique-Arctique permettent respectivement de protéger et de restaurer les écosystèmes et la biodiversité en eau douce et en eau salée. L’objectif du phare de la mer Baltique et de la mer du Nord est de rendre l' »économie bleue » circulaire neutre sur le plan climatique. Les États membres, les pays associés et toute partie privée ou publique intéressée peuvent adhérer à la Charte des océans : un engagement qui garantit une coordination efficace au sein
des différents bassins et entre eux afin d’atteindre les objectifs de la mission. La mission s’associera aux autorités locales (à l’instar de Marseille) et bénéficiera d’autres régions des solutions et activités innovantes développées dans les phares.

À lire également  Carcassonne : VNF propose la deuxième serrure jeunesse de Lalande

La mission de l’UE sur les océans et le milieu aquatique est l’une des cinq missions créées par l’UE jusqu’en 2030. Ces missions sont conçues pour trouver des réponses à certains des plus grands enjeux de notre époque : la lutte contre le cancer ; l’adaptation au changement climatique; l’entretien et la restauration de notre océan, nos mers, côtes et cours d’eau ; la vie dans des villes plus vertes ; et le maintien de la santé des sols au bénéfice de l’alimentation. Chacune de ces cinq missions rencontrées en place les conditions et les financements qui pourront aux chercheurs, aux innovateurs, aux décideurs politiques, aux entreprises et aux citoyens d’agir ensemble pour élaborer des solutions rapides et concrètes d’ici 2030.

Si vous souhaitez rejoindre la mission, n’hésitez pas à participer à l’événement qui se tiendra au parc du Pharo à Marseille. Nous nous férons un plaisir de vous y accueillir !

Dates pratiques
La cérémonie d’inauguration et la cérémonie aux flambeaux du phare de la Méditerranée auront lieu le lundi 13 juin de 19h à 20h au parc du Pharo. L’exposition publique présentant les solutions pour lutter contre la pollution marine sera accessible le lundi 13 juin de 10h à 16h au palais du Pharo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *