Un cargo battant pavillon turc avait été secouru la veille avec à son bord environ 400 migrants ancrés au large de l’île égéenne de Kos (Grèce), ont indiqué les garde-côtes grecs. Le gouvernement grec a contacté la Commission européenne ainsi que les autorités turques pour prendre les commandes du bateau, selon l’agence de presse grecque Athens News.

« La Turquie a encore une fois manqué à ses obligations envers l’Union européenne. Il n’acceptera pas le retour du bateau battant pavillon turc et qui a bien sûr laissé un port turc à la vue et à la connaissance des garde-côtes turcs, et continue d’ignorer la vie humaine », a déclaré le ministre de la Marine marchande Giannis Plakiotakis. . La police du port grec avait indiqué la veille que les 400 passagers étaient sains et saufs. Selon les garde-côtes grecs, leur intervention pour ce bateau est l’une des plus grandes opérations de secours jamais menées dans cette zone en Méditerranée orientale.

Plus de 2500 personnes ont traversé la mer Égée en 2021

Mardi, quatre migrants se sont noyés alors qu’ils montaient à bord d’un bateau au large de l’île grecque de Chios, dans la mer Égée, faisant entre une et quatre personnes disparues. Selon le Haut-Commissariat aux réfugiés (HCR), plus de 2 500 personnes ont traversé la mer Égée cette année depuis la Turquie voisine, contre 9 700 en 2020, une année au cours de laquelle le HCR a enregistré plus de 100 morts ou disparus.

Pour 2021, le HCR a identifié la Grèce à ce dernier accident par un naufrage dans la mer Égée entre janvier et mars qui l’a laissée morte, dont un dans les eaux frontalières grecques au large de l’île de Lesbos. À ce sujet, l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) a fait état de trois autres naufrages entre avril et septembre dans la même zone qui ont fait 13 morts, dont huit originaires de l’île de Crète en Grèce.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *