Aller au contenu
Accueil » Actualité » [Ukraine] Le bac « Méditerranée » accueille 118 premiers réfugiés

[Ukraine] Le bac « Méditerranée » accueille 118 premiers réfugiés

Ils sont arrivés à Marseille. Ce mardi 29 mars, vers 13 heures, deux bus s’arrêtent place de la Joliette (2e). À l’intérieur, 118 réfugiés ukrainiens fuyant l’invasion russe, principalement des femmes et des enfants, attendent de découvrir leur nouveau refuge. Après un long voyage aux chauffeurs européens, ils se dirigent rapidement, bagages en main, vers la gare de passagers de la Joliette, et montent à bord du ferry « Le Méditerranée » de la compagnie Corsica Linea, transformé en hôtel flottant. Au total, plus de 1600 ressortissants y seront hébergés pour les deux prochains mois. Durant cette période, 70 membres d’équipage sont mobilisés. En capacité terme, il s’agit du plus grand centre d’accueil destiné aux réfugiés ukrainiens en France.

Pour l’occasion, 486 cabines ont été réaménagées à l’intérieur du navire. Un cinéma, une salle à manger, une crèche et un restaurant ont également été installés. De nombreux détracteurs accompagnent les répercussions durant ces quelques semaines. La langue de la signalisation a d’ailleurs été modifiée à l’intérieur du ferry. Non seulement que Pôle emploi va admettre une antenne au sein du ferry, que l’EPU 13 va proposer des offres d’emploi, et que des cours de français seront proposés aux réfugiés. Ils bénéficieront de trois repas par jour. Le bâtiment est loué par l’État pour un montant non dévoilé.

Ce matin, Personnel du port Corsica Linea et Marseille Fos ont accueilli sur le ferry l’ensemble des acteurs locaux qui se mobilisent pour le bon accueil des réfugiés sur notre territoire. Le Président de la Région Sud, Renaud Muselier, le maire de Marseille, Benoît Payan et le préfet de Provence-Alpes-Côte d’Azur, Christophe Mirmand, étaient notamment présents quelques heures avant l’arrivée des ressortissants ukrainiens. La «Méditerranée» devrait reprendre ses rotations habituelles vers le Maghreb d’ici cet été.

À lire également  Pour faire face à la sécheresse, la mer Méditerranée sera-t-elle un réservoir salvateur... d'eau douce?
Les habitants mobilisés pour accuser les rebelles ukrainiens sont rendus mardi 29 mars sur le ferry « Méditerranée » de Corsica Linea (crédit : Claude Almodovar – Région Sud)

Lire la suite:

> La ligne ferry corse coûtera 1 600 Ukrainiens depuis Marseille
> Solidarité avec l’Ukraine : la Région Sud se mobilise
> [Yachting] La guerre en Ukraine : « catastrophique » pour les chantiers navals de La Ciotat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *