Aller au contenu
Accueil » Actualité » Trophée de la Femme Manager 2022 : Des carrières, des talents… une réussite

Trophée de la Femme Manager 2022 : Des carrières, des talents… une réussite

Après trois années d’interruption, à cause notamment de la crise du Covid, la cérémonie de remise du Trophée de la femme manager initiée par la Conect a eu lieu avant-hier soir sur les hauteurs de Carthage, sur la grande plateforme faisant face au musée.

Au cours d’une cérémonie prestigieuse de remise du Trophée de la femme manager 2022, qui s’est déroulée avant-hier soir en présence de Mmoi Amel Moussa Bel Haj, ministre de la Femme, de l’Enfance et des Personnes âgées sur ce site exceptionnel qu’est la colline de Byrsa des parcours exceptionnels de femmes ont été mis en lumière, racontés, applaudis et primés. Une soirée au décor féerique, inspiré des Mille et une nuits, où dialoguèrent musique, histoire millénaire de la Tunisie et compétence au féminin pluriel. Cet évènement, lancé en 2018 par la Confédération des entreprises citoyennes de Tunisie (Conect) et Alma’s, a pour vocation de promouvoir le leadership économique au féminin, de distinguer des parcours d’exception pouvant servir de modèles aux jeunes générations. Ont été invités à cette cérémonie M. Naceur Kamel, président de l’Union pour la Méditerranée, plusieurs membres du corps consulaire basé en Tunisie, des chefs d’entreprise tunisiens et étrangers. Ainsi que tous les partenaires de l’événement (Alstom, CDC, Pnud, Université Dauphine Tunis, BIAT, Ami Assurances, Whirlpool, Royal El Mansour, Amvppc, Face-Tunisie, TOP Event, Wincom, La Presse et la revue Gestionnaires) et des participants du réseau Anima venus d’Afrique, du Moyen-Orient et d’Europe, qui tiennent ces jours-ci en Tunisie leur conférence annuelle en association avec la Conect et Fipa Tunisie.

À lire également  Mosvká: Rusia sufre otro revés militar with the explosión del buque insignia de su float in el mar Negro | International

Les catégories trophiques des trophées sont déterminées par le châtiment. Celui destiné à la manager secteur public, le second à la manager secteur privé et le dernier à la manager leader ONG/Association. Six trophées ont éjé été attribués à l’occasion des deux premières éditions : Tfma 2018 et Tfma 2020. Les heureuses récipiendaires des trophées de l’année 2020 étaient : Mmoi Nejia Gharbi, Présidente du Conseil d’Administration de la STB & Directrice générale-adjointe de la Caisse des dépôts et de consignations, Mmoi Senda Boukef, Directrice générale – Primeur Tunisie, et Mme Hela Gharbi, Directrice Pays – Oxfam en Tunisie.

Trois lauréates aux histoires exceptionnelles

Dans son discours de bienvenue, Tarek Cherif, président de la Confédération des entreprises citoyennes de Tunisie, a félicité les femmes tunisiennes « pour l’image dynamique et innovante qu’elles donnent de leur pays. Je veux également rendre hommage à notre championne Ons Jabeur, que j’ai accompagné à un certain moment de sa carrière lorsque je présidais la Fédération tunisienne de tennis », A ajouté l’hôte principal de la cérémonie.

Les jury duo ont décidé cette année de récompenser, pour le secteur public, Mme Lamia Boujnah Zribi, présidente du Conseil national de la statistique et ancienne ministre des Finances, pour le secteur privé Mmoi Alya Hedda, directrice directe du groupe pharmaceutique Opalia Recordati. Enfin la lauréate Manager ONG est Mme Sherifa Riahi Sahali, directrice de Terre d’asile Tunisie.

Lamia Boujnah Zribi est diplômée de l’ENA Tunis. Professeur d’économie dans l’enseignement supérieur, elle a occupé le poste de secrétaire d’Etat auprès du ministre du Développement, de l’Investissement et de la coopération internationale de février 2015 jusqu’à janvier 2016 avant d’être nommée prénée directrice générale de la Banque de financement des petites et moyennes entreprises. Elle a été nommée ministre des Finances en août 2016, au sein du gouvernement Youssef Chahed. A la suite de sa réception du prix, Mme Boujnah Zribi a déclaré : « J’ai toujours privilégié avec mes équipes un climat d’échange et de transparence. Je travaille a reprint a tremplin pour mon epanouissement personnel et familial ».

À lire également  Méditerranée : les herbiers de posidonie, indispensables poumons de la mer, se portent mieux

Alya Hedda a co-fondé le groupe Opalia en 1988. Pharmacienne de formation, elle a créé une entreprise pour produire localement des produits pharmaceutiques. Décrire haute qualités et répondant aux normes internationales. En 2013, le groupe italien s’est enregistré dans le capital du groupe. Son entreprise devient une multinationale. « Je pratique un métier merveilleux, qui a le don de soulager la douleur. Gérer une entreprise comme la mienne demande un don de soi perpétuel. Je suis fière d’y avoir payé ma vie », A affirmé avant-hier soir Mmoi Heda.

Sherifa Riahi Sahali est diplômée de l’Essted, designer de design. Elle connaît par la suite quelques expériences professionnelles en tant qu’architecte d’intérieur. En 2016, il répète pour l’humanitaire, « Un rêve d’enfance », dira-t-elle. Elle travaille à Tunisie terre d’asile et à l’ONU Migration. En 2019, il est désormais directement dirigé dans le Territoire tunisien de Tunis.

« L’humanitaire est ma vraie passion. J’y dédie jusqu’à douze heures de travail par jour. J’ai commencé en bas de l’échelle en prenant en compte ce luxe et j’ai pu réorienter différemment ma carrière », Explique très émue Mme Riahi Sahali.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *