Aller au contenu
Accueil » Actualité » The Ocean Race – Genoa se rapproche de plus en plus | NAUTICA.NEWS

The Ocean Race – Genoa se rapproche de plus en plus | NAUTICA.NEWS

Les flottes avancent régulièrement mais plus lentement que prévu vers la ligne d’arrivée.

S’il n’était pas déjà assez urgent d’arriver rapidement à Gênes, Ambrogio Beccaria est plus désespéré que jamais. Non seulement l’équipier italien de Team Holcim-PRB est impatient de rejoindre son pays le plus rapidement possible, mais les réserves de l’IMOCA commencent à s’épuiser. « Il n’y a plus de Nutella, se plaint-il à son collègue Yoann Richomme. « Ils ont tout mangé.

Avec seulement cinq âmes à bord, le voleur de Nutella ne devrait pas être trop difficile à démasquer. Mais encore faut-il rester concentré pour devancer ses concurrents, ce qui s’avère tout sauf facile dans une Méditerranée plus compliquée qu’à l’accoutumée.

Les dernières informations sur les bateaux sont disponibles ici.

Tard dans la nuit de vendredi à samedi, le skipper Benjamin Schwartz a emmené Holcim vers les côtes algériennes à la recherche d’une brise nocturne en provenance du continent africain. Pendant ce temps, Biotherm et Team Malizia ont décidé de rester dans les eaux européennes en se dirigeant vers les côtes espagnoles. « Nous ne nous attendions pas à ce que nos deux collègues choisissent une route différente de la nôtre. Ils longent la côte espagnole alors que nous avons décidé d’aller en Algérie. Je ne sais pas ce qu’ils ont vu que nous n’avons pas vu ; nous n’avons de toute façon plus le choix ».

En fin de compte, la possibilité d’une grande division de la flotte ne s’est pas avérée trop dangereuse. Holcim a rebondi sur la côte algérienne, a viré vers l’Espagne et a convergé à nouveau devant ses rivaux. Annemieke Bes a déclaré : « En fin de compte, nous sommes satisfaits de notre stratégie. Nous étions stressés parce qu’il y avait une grande séparation latérale. Quoi qu’il en soit, c’était une bonne chose d’essayer d’attraper les thermiques un peu plus tôt.

À lire également  Gazoduc Barcelona-Marseille : les opposants au MidCat "soulagés" mais inquiets pour les fonds marins

Sans être aussi extrême que l’échappée de WindWhisper Racing Team en tête des VO65, il y a des similitudes dans la façon dont les leaders des deux flottes ont tracé leur propre route vers l’est.

Mais comme l’explique le navigateur de Windwhisper, Aksel Magdahl, ils ne semblaient pas avoir le choix à ce moment-là. « Nous avons navigué vers l’est, en direction de la côte algérienne, et il y a eu un grand écart. Nous sommes passés à l’est de Majorque et les autres navires sont passés à l’ouest. Nous pensions que si nous étions restés à l’ouest, nous aurions manqué de vent et ils nous auraient rattrapés. J’ai pensé qu’il n’y avait pas d’autre choix que d’aller vers l’est, même si c’était inconfortable.

Le peloton qui est resté près de la côte espagnole s’est approché si près d’Alicante que certains ont pu se demander si la course allait se terminer au même endroit qu’il y a six mois. Mais non, le lent cortège de bateaux a quitté le quartier général de l’Ocean Race à bâbord et a continué à remonter la côte espagnole, à passer Barcelone et à entrer dans le sud de la France.

La situation n’est pas simple, même pour un vétéran comme Roberto ‘Chuny’ Bermudez de Castro, skipper du VO65 Mirpuri/Trifork Racing Team. « Nous nous battons avec les Mexicains, les Autrichiens et la flotte IMOCA, au près et en tirant des bords en permanence. Il est intéressant de voir le choix du Windwhisper d’aller plus à l’est, en dehors des Baléares. Il sera intéressant de voir ce qui se passera. La météo va continuer à être très difficile jusqu’à Gênes. La Méditerranée est toujours délicate, mais cette fois-ci encore plus que d’habitude ».

À lire également  Miss Rugby amateur : la couronne pour l'Usapiste Maéva Desnarnaud

Avec des vents légers et variables prévus en route vers Gênes, les prévisions d’arrivées sont encore très incertaines. Mais le WindWhisper devrait arriver lundi et les autres navires mardi.

Les dernières positions sont sur le Traceur et le classification sont disponibles sur le web.

Les dernières nouvelles sont disponibles à l’adresse suivante www.theoceanrace.com et vous pouvez suivre le plus grand défi de la voile autour du monde sur Eurosport avec chaque départ d’étape en direct et à la demande à l’adresse suivante discoveryplus.com o Eurosport.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *