Aller au contenu
Accueil » Actualité » Températures extrêmes : une vague de chaleur jusqu’en octobre, des épisodes méditerranéens plus sévérants… pourquoi le rèchement de la Méditerranée est inquiétant

Températures extrêmes : une vague de chaleur jusqu’en octobre, des épisodes méditerranéens plus sévérants… pourquoi le rèchement de la Méditerranée est inquiétant

Les experts météorologiques espagnols prédisent que les vagues de chaleur se poursuivront cette année au-delà de l’été, jusqu’en octobre.

L’AEMET l’agence météorologique espagnole, avertit que les vagues de chaleur en Espagne potrouint soient persistantes pendant tout l’été et durer jusqu’en octobre. Les mois à venir vont être très secs et le risque de précipitation est très faible, sauf sur la côte méditerranéenne.

Jusqu’à cinq degrés au-dessus des valeurs habituelles en ce moment

Cette anomalie est due, entre autres, aux températures élevées de la mer Méditerranée, avec des records exceptionnels enregistrés dans les stations météorologiques marines. Dans de vastes zones de la Méditerranée occidentale, les températures sont déjà jusqu’à cinq degrés au-dessus des valeurs habituelles pour la seconde quinzaine de juillet.

Et cette hausse des températures de l’eau n’est pas terminée. avec le risque d’une augmentation considérable des températures minimales dans les prochaines semaines, en particulier dans les zones proches de la Méditerranée, ainsi qu’une plus grande gîte.

d’autre part, selon le site météorologique Météo-Paris, les eaux anormalement chaudes de la Méditerranée en cette année 2022 sont susceptibles de renforcer l’intensité de ces épisodes. En effet, plus l’eau de mer est chaude et plus l’air qui surplombe peut se charger en gîte. Il existe donc un risque de rencontrer des épisodes méditerranéens particuliers actifs à l’automne. Cependant, rappelons qu’il est nécessaire qu’un contexte de dépression se mette en place pour permettre un épisode méditerranéen.

Ainsi, les spécialistes prédisent aussi que les phénomènes de goutte froide peuvent se produire plus souvent avec des épisodes de pluies très intenses car la température élevée de la mer provoque la formation de nuages ​​​​​​ »très énergétiques ».

À lire également  Homard de laboratoire : l'institut de Corse espère que l'élevage pourra résoudre la surpêche Faire de la pêche

Des vagues de chaleur jusqu’en octobre se sont également révélées par le porte-parole de l’AEMET l’agence météorologique espagnole, Cayetano Torres. « Il y a une très forte probabilité que ce soit le cas. Les prévisions suggèrent que des températures élevées seront enregistrées en octobre.« 

Plus inquiétant, il y a très peu de risque de précipitation, sauf le long du littoral méditerranéen, où le niveau de précipitation est attendu habituel. « Ce sont de mauvaises nouvelles car nous continuerons d’être à risque d’incendies. Nous nous attendons à un temps sec ou très sec dans uniformément toute l’Espagne »poursuite le porte-parole de l’AEMET.

AEMET_Madrid : Pronóstico de anomalía térmica para el resto del summero. Menos mal que nos queda Portugal. pic.twitter.com/N0m0687nYo

— MeteoEnsanche #EnsancheSur #Alcorcónu26a0ufe0f (@EnsancheMeteo) 25 juillet 2022

En revanche, les températures attendues pour les prochains jours sont très similaires à celles enregistrées la semaine dernière, avec des maximales supérieures à 40°C et des niveaux d’alerte orange ont été déclarés dans des zones comme le centre et la moitié sud de la péninsule.

A Madrid, selon l’Agence nationale de météorologie, des températures maximales de 39°C sont attendues en fin de semaine, avec des températures minimales qui ne descendront pas en dessous de 22°C. Les températures les plus élevées sont toujours attendues attendues à Séville, avec des records pouvant attendre 44°C dimanche prochain. Dans d’autres provinces comme Badajoz ou Córdoba, un maximum de 41°C sera dépassé.

Lire aussi :
Canicule : la température de la mer Méditerranée devrait atteindre 30°C dimanche

Lire aussi :
Canicule : C’est extremement rare, 0°C à plus de 5000 mètres…une telle température n’avait jamais été mesurée à une altitude aussi élevée en Suisse

À lire également  La moustache tigrée, "il faut déjà commencer à s'en préoccuper" pour se protéger

Lire aussi :
Vague de chaleur : déjà 1700 morts en Espagne et au Portugal, le chef de l’OMS en Europe tire la sonnette d’alarme

Lire aussi :
Canicule: les vagues de chaleur pourient durer pendant 40 ans, l’ONU donne l’alerte

Lire aussi :
Canicule : les vagues de chaleur augmenteraient le risque de suicide selon plusieurs études

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.