Aller au contenu
Accueil » Actualité » Sète : succès populaire pour la première Fête de la coquille

Sète : succès populaire pour la première Fête de la coquille

Un parking de la Criée noire de monde pour la première édition.

« C’est très, très bien. On passe un bon moment. En plus aujourd’hui le soleil est de la partie », déclarait en chœur un groupe de touristes Vénus de la Drôme, dimanche 9 octobre, sur le parking de la Criée de Sète, sur le coup de midi. Au son des binious bretons et en pleine dégustation d’huîtres de Bouzigues, un petit verre de vin blanc à la main, le groupe d’amis a participé au succès populaire de cette première fête de la Coquille. Un événement organisé, les 8 et 9 octobre, par l’association Les Copains d’abord, avec l’appui de nombreux partenaires (1).

L’association humanitaire Vivre

« L’idée, c’est de mettre en valeur nos produits d’exception, à travers un système d’échange et de partage de nos produits de la mer avec le département des Côtes d’Armor et la ville d’Erquy », dit José Llinarès, organisateur qui ajoute qu’« un euro est prélevé sur chaque vente du produit, puis reversé à l’association humanitaire Vivre. C’est une façon d’apporter un soutien financier à cette structure qui vient en aide aux personnes touchées par le VIH et les hépatites ; souvent des gens qui sont isolés par la maladie ».

Il faut dire que les Saint-Jacques, vous n’en avez pas ici

Et le moins que l’on puisse dire que c’est que le concept fonctionne. Les nombreux stands, Bretons et locaux, sont pris d’assaut comme celui de Marie, une commerçante Bretonne qui vend des noix de Saint-Jacques. « Nous participons aux fêtes de la Coquille par chez-nous et c’est la première fois que nous venons à Sète. Ça marche très fort, on est très content, on a tout vendu. Il faut dire que les Saint-Jacques, vous n’en avez pas ici », déclare cette dernière avec un large sourire.

À lire également  [Carnet] Bénédict de Saint-Laurent est passé sur l'autre rive…

Même satisfaction de la côte du stand « Méditerranée sauvage », « une marque qui valorise les produits de la pêche des professionnels étois, à travers les différences recettes réalisées à partir de leurs produits de la pêche », comme le précise Bernard Wendling, par ailleurs directeur de sur SaThoAn. Ce dernier, trouve l’initiative des Copains d’abord « très sympa ». De bon augure pour la tenue d’une 2e édition que José Llinarès appelle déjà de ses vœux.

(1) La Ville de Sète ; Port de Sète Sud de la France ; CCI Côtes d’Armor ; Le comité départemental des pêches des Côtes d’Armor et l’Association rhéginéenne de la coquille Saint-Jacques d’Erquy.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *