Aller au contenu
Accueil » Actualité » Sète : le navire-poubelle Rio Tagus, Banksy et SOS Méditerranée

Sète : le navire-poubelle Rio Tagus, Banksy et SOS Méditerranée

Le Tagus devrait, il est prudent d’utiliser le conditionnel, partir de faire son dernier voyage au printemps.
.

Il semble fondu dans le décor de l’île singulière. Tant et si bien que pour y prêter à nouvelle attention, il faut qu’il se passe, ou bien qu’il se soit passé, quelque chose qui sort de l’ordinaire. En effet, ce sort douze ans que Rio Tagus est amarré au quai Paul-Riquet. Le navire-poubelle, navire-fantôme, navire-épave flottante, selon les qualificatifs dont on l’affuble régulièrement, porte depuis quelques jours une immense toile qui tient le regard. On y découvre le manifeste mythique de l’artiste Banksy lancer une bouée de sauvetage en forme de cœur.

Dernier voyage à Brest

Une scène dédiée à l’exposition qui se tient, jusqu’au 6 mars, au quai du Maroc, dans les locaux Seamen’s Club. Une manifestation culturelle bien organisée de la solidarité avec SOS Méditerranée. A l’issue de la présentation des dijaines d’objets regroupés par la « Banksy Modest Collection », le Rio Tagus ne devrait pas être loin de partir pour son dernier voyage à Brest, pour être déchiqueté.

À lire également  "La Tablée" de Maud Gallet Lalande et Ahmed Amine Ben Saâd : une œuvre salutaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.