Aller au contenu
Accueil » Actualité » « Schéhérazade » à l’opéra : Une œuvre appropriée

« Schéhérazade » à l’opéra : Une œuvre appropriée

Un voyage dans le temps, pour raconter la femme sous ses multiples facettes.


Présenté par le Ministre des Affaires Culturelles, Opéra Théâtre de la Cité de la Culture a accueilli, mercredi soir 29 décembre 2021, une présentation de « Scheherazade Opera » avec l’artiste libanaise Jahida Wahba, dans laquelle elle incarne six autres personnages féminins emblématiques, en plus du rôle de Shéhérazade. Le spectacle a été présenté au Festival de musique symphonique d’El Jem, en partenariat avec le Théâtre de l’Opéra de Tunis et de Tfanen.

L’opéra a été écrit par la voix du narrateur Hisham Al-Darwish, qui a mis l’histoire dans son contexte. dans un programme contemporain créant un pont entre la culture contemporaine et l’Orient, la Méditerranée et l’Amazigh, selon l’idée et le concept d’Emna Remili, et une composition musicale de Samir Ferjani.

Le spectacle s’est ouvert sur les sons instrumentaux de l’Orchestre Symphonique de Tunisie dirigé par Samir Ferjani accompagné des voix de la chorale El Jem née avec ce projet. Shéhérazade est une nouvelle lecture des « Mille et une nuits » d’une manière contemporaine, dans laquelle Shahrayar aborde son tourment : pourquoi Shéhérazade l’a-t-il changé ? Elle lui raconte, en chantant, les voix de femmes qui ont marqué l’histoire de l’humanité dans divers domaines : politique, amour et poésie, comme Alyssa, Cléopâtre, Rabaa Al-Adawiya, Walléda, Zennobya et Al-Khansa.

Avec sa voix forte et sa capacité étonnante à adapter sa voix au chant opérationnel, Jahida Wahba a pris la scène, en costume généreux, elle, pour l’heure du spectacle, la voix et l’âme de Shéhérazade, a également porté la voix des femmes qui ont enrichi notre mémoire collective. Shéhérazade est le symbole qui a réussi à survivre inéluctablement pendant mille et une nuits.

À lire également  Sète : La startup Ocean Ocean et ses récifs qualifiés pour la finale Ocean Hackathon

« Opéra Shéhérazade » c’est une œuvre musicale lyrique, un voyage et une histoire de femmes. Elle voyage d’une époque à l’autre à travers sept tableaux.

De « Alyssa », la reine aventureuse, à « Rabaa Al-Adawiya » qui croit à l’amour total, et « Walléda » qui a choisi de prendre le contrôle de l’univers depuis le balcon de l’amour, suivi de « Al-Khansa » criant au cécité de son frère Sakhr, « Cléopâtre », l’amant de la reine, pour boucler le voyage Avec « Zennobya », la femme qui a construit sa ville et affronté ses ennemis pour atteindre l’immortalité… son travail est un voyage intemporel, relocalisant des histoires de femmes…

L’opéra de Shéhérazade, écrit en arabe littéraire par la romancière Emna Remili, interprété par la voix terrible de Jahida Wahba, accompagnée de la voix de Montasser Bazaz dans le rôle de Shahrayar, a été un moment fort de cette fin d’année en beauté, sur une musique de Samir Ferjani, arrangée par Aymen Saleh sur une scénographie avec Bassem Hahlav et mise en scène par Bassam Hamama.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.