Aller au contenu
Accueil » Actualité » Sainte-Colombe-de-la-Commanderie : le style Etiu selon Clara

Sainte-Colombe-de-la-Commanderie : le style Etiu selon Clara

Jeune créatrice de bijoux et de vêtements, Clara Morales vient de fonder sa marque Etiu. Elle dévoile sa première collection de prêt-à-porter et d’accessoires.

Petite, Clara Morales avait déjà une âme d’artiste. Minutieuse et manuelle, elle inventait de jolies histoires, des pièces de théâtre, confectionnait des bijoux avec sa maman Maria. Son bac en poche, elle s’oriente vers des études artistiques. Elle a intégré l’école d’arts appliqués Duperré à Paris, établissement public prestigieux. Afin de valider son BTS option design de mode, elle présente un projet. Elle s’inspire alors de ses souvenirs d’enfance : « La vie parisienne ne me plaisait pas. J’ai désirée revenir à mes origines, là où je me sens heureuse ».

La jeune femme imagine une collection inspirée de la Méditerranée, de ses racines et de sa ville de cœur, Valence : « Ma famille est originaire de petits villages entre Castellon de la Plana et la grande ville de Valence, et même si j’ai toujours vécu en France, j’aimais passer toutes mes vacances chez mes grands-parents qui avaient une maison à Almenara, au bord de la plage « . Diplôme validé, elle rejoint l’école Bau à Barcelona pour approfondir ses connaissances. Au programme : communication, contenu digital et l’image de marque (création d’une marque). Et surtout, la liberté d’élaborer le projet de son choix. Elle imagine alors sa marque, son concept, le logo et son nom. Un succès qui lui permet de rentrer chez elle, à Sainte-Colombe-de-la-Commanderie.

« Le dernier soir »

Etiu voit le jour : « C’est un mot inventé avec mon frère Marc. Je l’associe à la famille, au foyer ». Avec un axe fort, fil conducteur de toutes ses créations, la céramique : « C’est pour moi une matière noble. J’ai imaginé pour ma future ligne de vêtements des formes confortables, en maille unique et d’exception, aux coupes très aérées et aériennes ». Avec Le dernier soir d’été, sa gamme de vêtements, elle fait perdurer la saison estivale. La Franco-espagnole délègue une partie de la fabrication : « J’ai cherché des ateliers pour réalisé ma production. Je fournis mes dessins, ainsi que la céramique pour les boutons qui cuisent dans l’atelier d’art plastique de Toulouges. De véritables bijoux. J’ai cherché à reproduire une texture qui nous ramène au coquillage, à sa forme en éfann couleur sable, naturelle ».

« Sabor a Verano »

Cet été, la créatrice a lancé la première ligne de bijoux et accessoires « Sabor a Verano ». Toujours en suivant son intuition, la créatrice de 22 ans fabrique les céramiques qui vont orner ses bijoux, chaque pièce étant unique. Elle dessine avec ses outils, des formes intuitives, une gamme qu’elle façonne à son image. Elle puise son inspiration dans son univers méditerranéen : boucles d’oreilles, ras de cou, bracelets, les sacs travailles au crochet, ses bobs Orxata ou Nata, hypertendances : « J’aime ressentir l’essence du fait main ».
Sa gamme est désormais propulsée sur Instagram*, elle soigne ses réseaux sociaux et met harmoniceusement en scène ses bijoux et vêtements. Idéaliste, elle rêve de voir Etiu se réussit avec une collection pour la maison (art de la table, linge de maison). Un concept au style méditerranéen : « J’ai déjà tout en tête ». Forcément Etiu, un savoir-faire unique.

À lire également  Liverpool-Real Madrid - Sport - ANSA
*Instagram @etiustudio, site etiustudio.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *