Aller au contenu
Accueil » Actualité » Roberta Metsola élue présidente du Parlement européen – Europe

Roberta Metsola élue présidente du Parlement européen – Europe

MdPE maltaise et membre du PPE Roberta Metsola a été élu, dès le premier tour, président du Parlement européen. Il y a eu 458 votes en faveur de Metsola. Le nombre d’électeurs était de 690, le nombre de votes était de 74, le nombre de votes était de 617.

« Je rendrai hommage à David Sassoli en tant que président se battant constamment pour l’Europe. Je veux que les gens ravivent un sentiment de foi et d’enthousiasme pour notre projet. Je crois en un espace partagé plus juste, plus équitable et solidaire. « Ce sont les premiers mots du nouveau président du Parlement européen Metsola. Cela, l’Europe, c’est tout le contraire », a-t-il déclaré.

Un longs applaudissements de la demi-roue sceller l’annonce de l’élection de Metsola, saluant avec des rires et se serrant la main avant même les résultats officiels du vote. Metsola recueille 113 voix de plus que son prédécesseur Sassoli au second tour. En effet, la Lega et le groupe Ecr ont annoncé leur vote favorable en faveur des Maltais. Metsola devient présidente du Parlement européen le jour de son anniversaire : politique maltaise, née membre du Parti nationaliste méditerranéen, le 18 janvier 1979. Elle est la plus jeune présidente de l’Assemblée de Strasbourg et la troisième femme de l’histoire. Parlement européen.

« Mes positions au Parlement européen seront sur l’avortement que je représente maintenant. Je vais les promouvoir à l’intérieur et à l’extérieur de cette Assemblée. » La nouvelle présidente du Parlement européen, Roberta Metsola, le souligne lors d’une conférence de presse. Metsola a souvent défendu son pays, Malte, pour maintenir son indépendance dans la position de La Valette contre l’avortement, qui est unique en son genre. « Les votes modernes renvoient à des positions nationalistes. Des questions comme l’avortement », souligne Metsola, réaffirmant que le parlement de l’UE « veut toujours que ces droits soient mieux protégés. C’est la position du prétoire, et je m’engage auprès de chacun dans cet égard. ”

À lire également  Le G20 à Rome, TOUTES LES VIDÉOS - Chronique

« Ceux qui cherchent à détruire l’Europe savent que ce Parlement la protégera. Pour ceux qui menacent les femmes et les citoyens LGBT, ils savent que ce Parlement les protégera, ceux que l’État de droit menace de ne pas saper l’unité de ce Parlement. » , Metsola a ensuite annoncé, dans son premier discours de classe en tant que président.

REPRODUCTION © Copyright ANSA