Aller au contenu
Accueil » Actualité » Quel est ce projet d’épicerie itinérante qui ira, en voile, de port en port, de la Camargue à la Catalogne ?

Quel est ce projet d’épicerie itinérante qui ira, en voile, de port en port, de la Camargue à la Catalogne ?

Le projet Eol’Lien est le pendentif nautique et écoresponsable de l’épicerie itinérante qui, jadis, sillonnait les campagnes, de village en village. L’idée, lancée en 2020 par l’Héraultais Frédéric Dijol est en passe de se concrétiser et bientôt sera lancée avec le premier service de livraison de produits du terroir par la mer, de port en port, de la Camargue jusqu’à Banyuls et ce , avec un indice carbone proche de zéro…

Le défi d’Eol’Lien jeune souteune par l’Union Européenne et la Région Occitane est ambitieux : « proposer un moyen de transport de marchandise raisonnée, capable de rivaliser avec le transport routier des abords de la Méditerranée. ».

Frédéric Dijol qui en est l’initiateur est entouré d’une équipe tellement passionnée et convaincue qu’il est bien fondé par ce projet « de cabotage décarboné au service de consommateurs responsables » : Paul Guilhaumon (capitaine), Marie-Laure Licari lien (Eole 66), Esther Emmanuelli (Lien Eole 34) et Julien Marin (architecte naval).

Le moyen de transport est un « petit » voilier de plaisance de 34 pieds (soit 11 mètres) dont les pièces habitables sont en cours d’aménagement pour créer 5M3 de stockage pouvant accueillir jusqu’à 2 tonnes de marchandises. Les deniers, pour la plupart non périssables, sont le fruit du travail d’artisans et producteurs installés sur le littoral de Banyuls-sur-Mer au Grau-du-Roi : du vin, des huiles d’olives, des liqueurs, des boissons, du sel, du riz et même des fruits de saison.

D’ores et déjà, il est question d’escalades à Argelès-sur-Mer, Gruissan, Agde, Sète en plus des villes de départ et d’arrivée.

À lire également  Voyage en Jordanie : Petra, Aqaba, Salt, Wadi Rum. Que visiter et où manger

Lire aussi :
Occitanie : les ports fluviaux et maritimes se dotent d’une marque pour prometteur leur image

Du lien entre les ports d’Occitanie

« Eol’Lien est actuellement une association qui prévoite de se transformer en SCOP (société coopérative) dès que l’activité le justifiera », explique Frédéric Dijol. La future clientèle visée est celle des restaurants des ports, mais aussi les particuliers qui auront rendez-vous lors des escales (ils seront notifiés par courriel ou via le site internet des dates de livraison).

Mais l’impondérable majeur qu’est la météo, au fait ? « Pour être tout à fait clair, nous ne sommes pas des intégristes de la voile. S’il y a trop ou pas assez de vent, nous aurons recours à la navigation au moteur. Nous estimons pouvoir naviguer à la voile les trois quarts du temps « a répondu Frédéric Dijol.

Ce dernier n’a pas la « folie des grandeurs »il veut que son projet ne soit pas « juste un rêve » et qu’il « permette dans un premier temps de rémunérer un équipage ». On est bien loin des projets, serpents de mer, de bateaux cargos à voile voué à transporter des choses inutiles, dont on entend depuis parler des années et qui jamais ne sont concrétisés, sauf via des prototypes non commercialisés pour l’heure.

Lire aussi :
Banyuls-sur-Mer : éloge du secrétaire d’État à la Mer de « l’exemplarité » du port de plaisance rénové

Réseau de consommateurs

Eol’Lien, comme son nom l’indique, a pour vocation d’en tisser (du lien) entre les ports d’Occitanie, entre les producteurs et les restaurateurs, mais aussi entre les producteurs « et un réseau de consommateurs qui veut savoir d’où ça vient et comment ça vient ». Autre intérêt : emmener les « terrestres » au cœur des ports de plaisance qu’ils regardent sans les fréquenter.

À lire également  Prolifération des déchets Le goût amer de la livraison…

La prochaine étape aura lieu en janvier 2023, lorsqu’il faudra certifier le bateau, et se requalifier pour le statut de voilier en bateau de plaisance. L’équipe a espoir de se jeter à l’eau, donc, au printemps prochain! Une aventure à suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *