Aller au contenu
Accueil » Actualité » Pyrénées-Orientales – Grève de ce mardi 18 octobre : quels impacts dans le département ?

Pyrénées-Orientales – Grève de ce mardi 18 octobre : quels impacts dans le département ?

Transports, écoles, poste, services publics… L’appel à la grève lanzé la semaine dernière par plusieurs syndicats sera-t-il largement suivi ? À quelles perturbations s’attendre dans le département ? Le point sur la situation à la veille de la journée d’action.

Difficile de prédire l’impact du mouvement de grève de ce mardi dans les Pyrénées-Orientales. L’intersyndicale à l’initiative de la journée d’action (CGT-FO-FSU-Sud) a mis du temps à planifier cette mobilisation décidée dans l’urgence la semaine dernière pour exiger une augmentation générale des salaires et défendre la loi de grève suite aux réquisitions du personnel dans les raffineries.

Dans les écoles du département, les syndicats ont par exemple relayé l’appel vendredi. Les enseignants n’avaient que jusqu’à samedi minuit pour déclarer leur intention de faire grève à leur hiérarchie. Ce lundi, en fin de matinée, les organisations n’avaient pas encore de remontées concernant le nombre de grévistes déclarés. Quo qu’il en soit, la ville de Perpignan met en place un service d’accueil au mas Bresson pour accueilli les enfants des écoles où le taux d’enseignants mobilisés serait supérieur à 25%.

Chère La Poste, le syndicat CGT estime, après avoir pris la température, qu’il y a « un potentiel de mobilisation » pour ce mardi. Mais ne se risque pas à faire de prédictions plus précis.

Lire aussi :
Aude – Grèves du 18 octobre : premier test grandeur nature pour les organisations syndicales

Les epargnes bus

Concernant les transports, à la SNCF, les cheminots prévoyaient de se mettre en grève ce mardi depuis longtemps. Localement, leur mouvement devrait essentiellement impacter le trafic des TER et Intercités (1 circulation sur 2 en moyenne en Occitanie, dont une partie assurée par autocar).

À lire également  [Immobilier] La Porte Bleue, déjà un «succès commercial» selon JB Pietri (Constructa)

Par contre, les bus de l’Agglo (Sankéo) et de la Région (Lio) devraient circuler normalement sur les lignes scolaires comme sur les cellules destinées aux voyageurs classiques : leurs syndicats n’ont pas eu le temps d’effecteur les démarches nécessaires pour se mettre en grève dans leur secteur d’activité (dépôt d’une alerte sociale, puis d’un préavis dans les cinq jours précédant la journée d’action).

Pour ce qui est du secteur de la santé, parallèlement à la mobilisation intersyndicale, la CFDT se mobilise aussi de son côté ce mardi dans les structures de santé privées (Médipôle, polyclinique Méditerranée, cliniques La Pinède et du Pré…). Ce porte également sur les salaires et les conditions de travail. Un rassemblement est prévão à 10 heures devant la polyclinique Médipôle de Cabestany.

Lire aussi :
Céret : une partie du personnel de la Clinique du Vallespir en grève

Circulation à Perpignan : station à la manifestation en centre-ville de la fin de matinée

Même si les salariés des bus de l’Agglo ne poignant pas se mettre en grève ce mardi, les transports en commun et la circulation potrentient cependant être perturbés vers la fin de matinée en centre-ville. Et pour cause : une manifestation intersyndicale à partir de 11 heures de la préfecture pour rallier le siège du Medef66 (rue Camille-Pelletan, à côté du boulevard Clemenceau) puis la place de la Victoire. Il vaut donc mieux éviter le périmètre entre 11 heures et midi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *