Le candidat à la présidentielle affirme avoir été incompris après sa proposition controversée, confirmant qu’il ne veut pas cibler les personnes « qui envoient de l’argent à leur famille ».

Arnaud Montebourg a avoué ce mardi 9 novembre avoir été « mal informé » et a regretté un « malentendu », après sa proposition, émis la veille, pour empêcher « tout transfert » d’argent en provenance de pays qui refusent d’accueillir leurs ressortissants couverts par l’obligation de quitter le territoire français.

« Je voulais me concentrer sur les États, je ne veux pas contacter ces familles travailleuses, envoyer de l’argent à leurs familles de l’autre côté de la Méditerranée », a-t-il soutenu LCP.

Enfance ulcérée

Trop tard, les Jeunes pour Montebourg ont immédiatement annoncé, sur Twitter, un « retrait » de la campagne présidentielle. Quittez le navire. Et mouvement à la stigmatisation « injuste » et « inhumain ».

« Ce n’est pas un malentendu pour nous mais une erreur. En raison de l’absence de remise en cause de ces déclarations dans les heures qui suivent son intervention, nous disons que cette déclaration a été pensée, remplie et acceptée. » ils ont envoyé à nouveau.

Je comprends et partage ce retrait des jeunes à Montebourg

Nous vous tendons la main du côté de la @Jeunes Insoumis; faisons une cause commune d’un avenir commun ; pour le bien commun des hommes et de la nature.

Nous pouvons le faire, il le fera ! u270a ud83d udcaa pic.twitter.com/DiJrFyMJkj

-Kevin Carles (@K_Carles) 9 novembre 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *