Aller au contenu
Accueil » Actualité » Projet d’éolienne flottante en Méditerranée : l’État et RTE voteront au plus tard le 31 mars

Projet d’éolienne flottante en Méditerranée : l’État et RTE voteront au plus tard le 31 mars

Les promoteurs de projets d’éoliennes flottantes en Méditerranée, comme l’État et RTE (réseau de transport d’électricité), ont un délai court pour répondre aux 30 propositions du public et aux 29 recommandations de la commission spéciale du débat public. et ce, avant le lancement du processus concurrentiel.

Dans un contexte où « les oppositions se racontent » S’agissant de l’implantation de sites industriels éoliens flottants en mer mais où de nombreuses interrogations se posent à l’issue du débat public, l’Etat et RTE, porteurs de projets, disposent d’un petit quart pour répondre aux questions et propositions des citoyens adoptés qui participent à la consultation et aussi dans les recommandations de la CPDP qui rejoint désormais la commission nationale du débat public présidée par Chantal Jouanno.

Lire aussi :
L’éolien flottant en Méditerranée : voilà à quoi ressemblent les paysages des côtes de Catalogne et de l’Aude

Lors d’une conférence de presse tenue ce jeudi 6 janvier au Club de la Presse de Montpellier et par visioconférence, les principaux enjeux soulevés par la consultation citoyenne ont été évoqués : l’impact environnemental, le calendrier (car les participants aiment tirer les leçons des projets pilotes avant de lancer la phase industrielle), la future gouvernance si un ou plusieurs parcs sont créés à terme, les sites qui seront in fine retenus pour l’implantation de fermes industrielles (7 zones potentielles et défavorables à ce jour au dossier)…

La parenthèse du débat public se clôturera au grand public le mardi 11 janvier lors d’une réunion finale (en ligne) qui se déroulera à 17h30 et sera accessible à toute personne souhaitant accéder au site. eos.debatpublic.fr.

À lire également  Israël s'adresse à l'Iran avec les premières manœuvres navales avec Emirates et Bahreïn International

Lire aussi :
Énergie éolienne flottante en mer : quatre réponses à quatre plaintes et idées fausses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *