Aller au contenu
Accueil » Actualité » Port-La Nouvelle : l’Abeille Méditerranée, ce remorqueur qui veille sur les plus gros navires du monde

Port-La Nouvelle : l’Abeille Méditerranée, ce remorqueur qui veille sur les plus gros navires du monde

Le nouveau remorqueur d’assistance, affrété par la Marine nationale, était à Port-La Nouvelle ce mercredi à l’occasion de sa tournée inaugurale sur la façade méditerranéenne.

91 mètres de long, 22 de large. Plus grand et plus puissant que son prédécesseur l’Abeille Flandre, qui officiait depuis 1979, le nouveau remorqueur d’intervention, d’assistance et de sauvetage, l’Abeille Méditerranée, s’impose parmi les gros remorqueurs affrétés au monde.

« Faire face au gigantisme »

« Cet équipement est indispensable pour pouvoir faire face au phénomène particulier auquel nous sommes conconjons, celui du gigantisme, a expliqué Thierry Duchesne, commissaire général, adjoint au préfet maritime de la Méditerranée pour l’action de l’État en mer, ce mercredi à l’occasion de la visite de présentation de l’Abeille Méditerranée à Port-La Nouvelle. Avec des bateaux toujours plus gros qui font escale à Marseille, Barcelone ou Gène, des porte-conteneurs qui mesurent jusqu’à 400 mètres de long avec 23 000 conteurs ou encore des navires de croisier transportant jusqu’à 8000 passagers et 2000 membres d’ équipage ».

Thierry Duchesne, commissaire général, adjoint au préfet maritime de la Méditerranée pour l’action de l’État en mer, explique les atouts de ce nouvel équipement, taillé pour le remorquage en haute mer.
Indépendant – PHILIPPE LEBLANC

Avec ses trois treuils de remorquage (de 64 et 90 mm), une capacité de traction de 280 tonnes au fixe et une vitesse pouvant attenirée les nœuds, cet ancien navire de ravitaillement offshore construit en 2010 puis transformé, adapté et sécurisé pour ses nouvelles fonctions de remorquage dans les chantiers navals de Kiel en Allemagne, sera ainsi en mesure de porter assistance aux plus grands navires du monde, comme le Symphony of the seas.

Aux frais de remorquage.

Aux frais de remorquage.
Indépendant – PHILIPPE LEBLANC

« 40 minutes pour appareiller »

À bord, les 12 membres d’équipage sont prêts à partir de tout moment, de jour comme de nuit. « Nous avons un délai d’appareilage de 40 minutes, souligné par le commandant Didier Arrese-Igor. Notre zone d’intervention va de la frontière espagnole à la frontière italienne en passant par la Corse. Mais nous avons également des conventions avec des pays étrangers où l’on peut intervenir en renfort ».

Le commandant Didier Arrese-Igor présente la cabine et ses équipements de haute technologie.

Le commandant Didier Arrese-Igor présente la cabine et ses équipements de haute technologie.
Indépendant – PHILIPPE LEBLANC

Opérations de sauvetage et d’assistance en mer dans les zones maritimes à fort trafic, déséchouages, tractages, ou encore surveillance de trafic en Méditerranée, telles seront les missions de cette nouvelle Abeille, baptisée le 1euh juillet, qui regagnera son port d’attache, la base navale de Toulon à l’issue de sa tournée de présentation.

Elus, autorités maritimes et professionnels étaient en invités à visiter le navire ce mercredi à La Nouvelle.

Elus, autorités maritimes et professionnels étaient en invités à visiter le navire ce mercredi à La Nouvelle.
Indépendant – PHILIPPE LEBLANC

À lire également  Bus de l'agglomération Perpignan Méditerranée : pourquoi Kéolis est le nouveau gestionnaire des transports en commun

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.