Aller au contenu
Accueil » Actualité » Plastic Busters CAP en Tunisie : Pour une Méditerranée sans déchets

Plastic Busters CAP en Tunisie : Pour une Méditerranée sans déchets

Doté d’un budget de 1,1 million d’euros, ce projet prévoit la mise en place d’une feuille de route sur les priorités politiques en matière de déchets marins et la création d’un réseau de villes côtières pour une Méditerranée sans déchets.

Le projet Plastic Busters CAP « Favoriser le transfert de connaissance pour lutter contre les déchets marins en Méditerranée en intégrant la gestion based on les ecosystémes dans la gestion integrated des zones côtières » sera officiellement lancé, avec 1euh novembre prochain Lancé par l’Union pour la Méditerranée (UpM) dans le cadre de son initiative « Plastic Busters » et le Réseau de solutions de développement durable en Méditerranée (Sdsn MED) piloté par l’Université de Sienne (Italie), Plastic Busters CAP ambitionne de transfert les connaissances, l’expérience et les outils de bonnes pratiques qui résultent de l’ensemble du cycle de gestion des déchets marins vers une approche intégrée et stratégique.

7 pays méditerranéens

Cette approche se propose d’associer la gestion écosystémique et la gestion intégrée des zones côtières à la planification du développement local, selon un communiqué publié par l’Institut national des sciences et technologies de la mer, partenaire de ce projet. Doté d’un budget de 1,1 million d’euros et cofinancé par l’Union européenne dans le cadre du programme IEV CTF qui se termine en novembre 2023, le projet prévoit la mise en place d’une feuille de route sur les priorités politiques en matière de déchets marins et la création d’un réseau de villes côtières pour une Méditerranée sans déchets. Dans le cadre de ce projet qui regroupe 7 pays méditerranéens, des formations techniques sur la surveillance et l’évaluation des déchets marins seront assurées au profit des représentants des collectivités locales, des secteurs de la gestion des déchets et de l’industrie et des acteurs de la société civile.

À lire également  Renaud Muselier relance le projet d'une grande région méditerranéenne

Dans ce contexte, une formation régionale sur le « Suivi des déchets marins dans l’environnement et la biodiverité » se tiendra, les 2 et 3 novembre, à Bizerte, à l’initiative de l’Instm et du projet Plastic Busters CAP , en collaboration avec l’Université de Sienne et le Bureau méditerranéen d’information sur l’environnement, la culture et le développement durable (MIO-Ecsde).

Cette formation vise à renforcer les capacités des maîtres d’ouvrage et des différents acteurs sur la manière de concevoir et de maintenir un programme de surveillance marine sur les plages et en mer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *