Aller au contenu
Accueil » Actualité » Perpignan: rue Jean-Payra interdite aux voitures, quai Batllo à double sens … le chantier à 1,2 million d’euros de la Ville

Perpignan: rue Jean-Payra interdite aux voitures, quai Batllo à double sens … le chantier à 1,2 million d’euros de la Ville

L’axe dépendant du Haut-Vernet au centre-ville va transformer sa physionomie. Aujourd’hui, des travaux sont engagés pour qu’à l’horizon 2023 la rue Jean-Payra soit réservée aux transports en commun et aux vélos, tandis que les véhicules passeront par le quai Batllo mis à double sens. L’objectif est d’harmoniser, désengorger et végétaliser ce secteur. Tout en redonnant envie aux piétons d’emprunter la rue Jean-Payra qui est, à l’heure actuelle, commercialement délaissée.

Un échantillon d’ampleur et qui va radicalement changer le paysage urbain de cette entrée du centre-ville sont entrepris par la Ville rue Jean Payra et quai Batllo. Un chantier engagé jusqu’à juin 2023 au moins.

Rue Jean Payra d’abord. La circulation sera, à terme, interdite aux voitures. Toujours sur un seul sens de circulation, la chaussée sera divisée en deux voies : l’une pour les bus et l’autre deviendra une piste cyclable. Trottoirs serfa refaits à neuf et élargis, atteignant les 1,68 m d’un côté et 1,5 m à 1,9 m de l’autre.

Le quai Batllo – et son prolongement sur la rue des Variétés – pourraient être empruntés par les voitures qui circulent dans les deux sens. Les bus, prendront aussi cet axe pour effectuer le trajet sud nord (car, pour rappel, la rue Jean Payra sera à sens unique). Un plateau amélioré permettra de réduire la vitesse des automobilistes.

Le carrefour Larminat, qui rejoint la rue Payra et le quai Batllo (face au Drugstore taboo bureau, NDLR) va être végétalisé avec trois érables afin de rendre l’espace plus vert mais aussi pour éviter les stationnements sauvages. Quelques mètres plus loin, en face du Mediator et du Cash express, un emplacement réservé aux livraisons sera installé. En face du Mediator, les places de stationnement dédiées aux tours-bus des artistes seront conservées. Toujours au carrefour Larminat, la circulation piétonne va être revue, notamment sur l’espace qui repose sur les allées Maillol au bureau de tabac Drugstore.

À lire également  Montpellier : il est possible de s'inscrire pour visiter le centre de tri Demeter pendant les vacances scolaires

La place de la Résistance va, elle aussi, amorcer un changement. Sept platanes vont être plantés sur tout le pourtour. La station de taxis, actuellement installée rue Jeanne-d’Arc, va être déménagée sur cette place de la Résistance, en parallèle du magasin U express.

Le futur plan de circulation de cette entrée de ville.
Infographie L’Indépendant – Infographie L’Indépendant

Cet aménagement global à plusieurs objectifs. « Nous voulons revoir le fonctionnement du trafic et apaiser la rue Jean Payra qui souffre d’un point de vue commercialprécise Rémi Genis, adjoint au maire chargé de la voirie et des espaces publics. Mais aussi pour améliorer son esthétisme et redonner aux piétons le goût d’emprunter cet axe. C’est aussi l’occasion de donner une identité, un charme et plus largement une existence à la place de la Résistance« .

Concerné par le calendrier de Gros œuvre, enfin. Au quai Batllo et carrefour Larminat, les travaux définitifs, appelés « voirie et divers réseaux » (VRD) sont d’ores et déjà lancés. Ils devraient trouver leur terme en juin ou juillet. En septembre, le chantier débutera rue Jean Payra où la circulation sera interdite et déviée quai Batllo. Les réseaux d’eau seront refaits par Perpignan Méditerranée Métropole (PMM). Parallèlement, le nouveau lieu de la Résurrection aura été engagé. Il faudra attendre janvier pour voir débuter la dernière phase des travaux de la rue Jean Payra.

Une opération conservatrice qui nécessite l’investissement de 1,2 million d’euros pour la vente et 520 000 € pour le rachat et l’investissement du tricolore.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *