Aller au contenu
Accueil » Actualité » Perpignan : la Ville veut lancer son propre « festival de la Méditerranée » face à celui de SOS Racisme

Perpignan : la Ville veut lancer son propre « festival de la Méditerranée » face à celui de SOS Racisme

En réponse à l’organisation à Perpignan du festival Nostre Mar, porté par l’association SOS Racisme, l’adjoint au maire en charge de la culture, André Bonet, compte lancer prochainement son propre festival autour de la Méditerranée.

L’adjoint au maire de Perpignan en charge de la culture, André Bonet, peine à dissimuler sa colère. La cause de la colère des fils ? L’organisation en ce moment même, entre Perpignan, Rivesaltes et Argelès, du festival Nostre Mar (conférences, expos, projections …) initié par SOS Racisme avec le soutien de la Région et du Département. Sel ses organisateurs, l’événement vise à mettre en valeur le brassage culturel méditerranéen, à apaiser les mémoires de la guerre d’Algérie et à lutter contre toutes les formes de discrimination. Cependant, pour l’adjoint du maire RN Louis Aliot, Nostre Mar constituerait plutôt « une grosse opération de communication », qui ciblerait en filigrane la municipalité. « Il y en a ras le bol de se faire montrer du doigt, s’énerve-t-il. Nous n’avons pas de leçons de morale à recevoir. Ils n’ont pas le monopole du combat contre le racisme. »

L’adjoint s’insurge également de la référence à la Méditerranée. « J’ai toujours été au centre du dispositif qui tisse depuis quarante ans des liens entre Perpignan et plusieurs pays de la Méditerranée, fulmine André Bonet, par la firme cellulaire cellulaire cellulaire cellulaire. On a notamment fait venir des Prix Nobel de la paix (Elie Wiesel, Orhan Pamuk…), ou encore l’écrivain et journaliste algérien Tahar Djaout. » Fort de cette expérience, l’élu compte « rassembler toutes les forces vives du département » afin de lancer son propre festival de la Méditerranée. Vraisemblablement dans un registre très différent de celui de SOS Racisme.

À lire également  La terraza del finde : DoskIwis, cerveza y bocadillos en un jardín ampurdanés

A lire aussi :
Perpignan – Festival Nostre Mar : la SOS racisme au Cercle algérianiste ?

A lire aussi :
Pyrénées-Orientales / Nostre Mar : un festival contre le racisme et pour la Méditerranée

A lire aussi :
Perpignan – Festival Nostre Mar : « 28% des djihadistes actuellement incarcérés sont des convertis »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *