Aller au contenu
Accueil » Actualité » Perpignan : après deux ans d’absence cette Semaine Sainte attendue comme le Messie

Perpignan : après deux ans d’absence cette Semaine Sainte attendue comme le Messie

Entre la fête de la Sant Jordi, riche en rencontres culturallles et artistiques, qui se tiendra sur deux sites inédits : le Campo Santo et la place Gambetta, et la très attendue – depuis deux ans – procession de La Sanch du Vendredi Saint (le 15 avril) dont le parcours identique sera à celui de 2019, la Semaine Sainte promet d’être dense, foisonnante et intense.

Des livres, des roses, des chants, des écrivains, des auteurs, des artistes, des pénitents, des croyants et des athées, des Catalans du sud et du nord et des touristes venus de partout : du 19 au 29 avril, la Sant Jordi et la Sanch (lire notre encadré) promettent, selon André Bonet mairie conjointe déléguée à la culture, et Florence Moly conseillère municipale adjointe au patrimoine « il y avait une exception à plus d’exceptions que les précédentes« . Ce après deux ans de disette et de frustrations. C’est dire si les 10 000 à 12 000 visiteurs attendus, et les 600 à 700 fidèles processionnaires du Vendredi Saint attendent cet événement avec impatience.

Place et honneur aux arts

Le 23 avril Le livre reviendra bien entendu « encore plus fort sur le devant de la scène et au rendez-vous du monde littéraire avec, cette année, deux sites majeurs du cœur ancien de Perpignan : le Campo Santo réservé aux éditeurs et aux auteurs, et la place Gambetta transformée en une immense bibliothèque de bouquinistes à ciel ouvert » annonce André Bonet. Mais la littérature (et notamment des hommages à Molière dont on célèbre cette année les 400 ans de sa naissance et à Josep Sebastià Pons, décédé il y a 60 ans) sera loin d’être le seul art mis à l’honneur. Elle sera (bien) accompagnée par le cinéma (séances de projection de films de Bernardo Berttolucci et de Per Paolo Pasolini qui fêteraient ses 100 ans); le photographe; théâtre; la musique; le patrimoine fleuri des fontaines perpignanaises ; des animations de rue (déambulation du dragon de Sant Jordi sous bonne escorte des Clairanencs); un atelier d’écriture ; le festival Feste Cat (dictée en catalan à destination des élèves des écoles bilingues et immersives de Perpignan) et plein de spectacles jeune public. « Sans oublier bien sûr, n’a pas manqué de rappeler l’ancien président du Centre Méditerranéen de Littérature, la remise des Prix Méditerranée 2021 décernés le 23 avril à l’hôtel Pams, qui viendra clore cette journée en beauté. »

À lire également  [Carnet] Bernard Morel : un économiste dédié à la ville

La Procession de la Sanch fidèle à son itinéraire d’avant Covid

La Sanch à Perpinya va retrouver – enfin – ses prières, ses psalmodies, son recueillement et ses lieux emblématiques ponctuant le passage de sa Procession. C’est à 15 h le 15 avril que les pénitents chargés des Misteris pendront le départ traditionnel devant l’église Saint-Jacques, marcheront jusqu’à la Place du Puig, prendront la rue Rabelais, passeront devant l’Eglise des Dominicains, atteindront le Campo Santo, poursuivront jusqu’à la place Gambetta, puis la cathédrale Saint-Jean. La procession se rend ensuite place de la Victoire au pied du Castillet, puis places de Verdun, de La Loge, Jean-Jaurès avant de cheminer rue Mailly pour arriver place du Pont d’en Vestit, l’église Saint-Mathieu. Au retour ils passeront devant l’église La Réal, la place Hyacinthe Rigaud et Joseph Deloncle pour laisser à main droite la place Cassanyes et remonter la rue de l’église Saint-Jacques.

Programme complet et en détail sur mairie-perpignan.fr, Facebook et Instagram.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.