Aller au contenu
Accueil » Actualité » MPG 2022 : poursuite du niveau de la gastronomie en Provence

MPG 2022 : poursuite du niveau de la gastronomie en Provence

Danielle Milon, la maire LR de Cassis, présentatrice de Provence Tourisme et de Marseille Provence Gastronomie (MPG) partage sa vision de la troisième saison comme « Une expérience qui inversera les effets de la cuisine ». Pour l’élue, la cuisine éprouvée est « Populaire » et « Une cuisine du quotidien ». Une définition qui rejoint la cheffe Delphine Roux qui comptabilisait l’un des 21 danseurs insolvables du restaurant Vieux-Port des Galinettes.

Quelles sont les nouveautés de la saison ?

La grande nouveauté de cette année est le restaurant restaurant « Le ventrus avec vue » de Guillaume Chupeau. Le restaurant mobile et boisé sera posé dans le parc du Château d’Avignon aux Saintes-Marie de la Mer et ouvrira le 15 juin du mercredi au dimanche jusqu’en septembre prochain. De nombreux chefs se suicèderont pour participer à l’aventure dont Juliette Brunet, Emmanuel Perrodin, Bérangère Boucher, Sylvain Sendra, Guillaume Delage ou Jais Memoun. Le premier restaurant gastronomique nomade prône une cuisine locavore qui privilégie les producteurs locaux et les circuits courts.

Restaurant mobile Le Ventrus (Crédit : Le Ventrus)

Une autre nouveauté ravira les férus d’histoire et de gastronomie. Quatre « dîners de la préhistoire » sont annoncés entre le mois de novembre et décembre dans l’écrin de la Grotte Cosquer Méditerranée installé sur le J4, à côté du Mucem. Dans la même veine que les dîners insolites organisés depuis 2019 par MPG, ces rendez-vous fumer place dans un lieu chargé de sens. « Nous travaillons tous avec des historiens et nous nous interrogeons sur ce que vous pouvez faire avec la rhétorique alimentaire de notre histoire » témoigne David Perrodin. Le chef pointe aussi le besoin de proposer au moins « un plat patrimonial »Comme l’aïoli, la bouillabaisse ou la daube afin de « Porter un autre regard sur ce qui fait la richesse du territoire ».

Des ébénements reconduits

«Cette année, on s’est concentré sur ce qui marchait» expveque Isabelle Brémond, la directrice de MPG. « En 2019, c’était l’effervescence. Sur un tout testé. Là on a gardé le meilleur » assure-t-elle.

À lire également  A Narbonne, Jean Castex passe la LGV Montpellier-Perpignan avant de déménager à Gruissan

Le festival street-food se reconstitue pendant trois jours de 17 à 19 ans avec 49 exposants installés sur 6 000m2 d’avions Major. Cet événement alliera la culture gastronomique provençale et l’appétence des visiteurs pour le street-art. Des street-food salés, sucrés, des viticulteurs, braseurs et torréfacteurs seront au rendez-vous sur un fond d’ambiance musicale entraînée par Musiq Voyage.

Delphine Roux, Guillaume Chupeau, Danielle Milon, Isabelle Brémont et David Perrodin (Crédit : MG/Gomet’)

Les dîners insolites reviennent également. Cette année, 21 dîners sont organisés dans des lieux où manger ne viendrait pas à l’idée de prime abord : des Carrières, sur la Durance, trois dîners sur la digue du large…. Et un centre thermique Marticues centrale, où les chemées seront déconstruites d’ici 2022. «On fixe un moment qui ne se reproduira plus» s’émeut David Perrodin.

Le grand banquet sera aussi de la fête le 14-Juillet pour célébrer la fête nationale avec un menu concocté par le restaurant Le Ventrus. Un autre grand banquet sera organisé sur la Corniche par le chef Michel Portos, double gravé. Le cuisinier jouera sa partition tout en sensibilisant aux enjeux climatiques et environnementaux de la gastronomie.

Pour plus de détails

Représente

MPG au lancement en 201

1 100 événements
2 millions de visiteurs
105 communes
60 cuisiniers

Lire la suite:

> MPG 2019 : Fêtez la nuit étoilée !
> MPG2019 : 2019 sera l’année de la gastronomie en Provence

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *