Aller au contenu
Accueil » Actualité » Montpellier : Certains véhicules sans la vignette Crit’air pourront bientôt circuler le diesel en prêt

Montpellier : Certains véhicules sans la vignette Crit’air pourront bientôt circuler le diesel en prêt

Les véhicules sans vignette Crit’air ne pourront plus circuler à Montpellier et dans neuf des communes environnantes, à partir du 1er juillet 2022. La première étape d’une longue démarche prévue pour améliorer la qualité de l’air.

Le calendrier de la Zone à faibles émissions (ZFE) de Montpellier, qui vise à établir un périmètre avec lequel la circulation des véhicules les plus pollués ou interdits est limitée, a été annoncé jeudi 20 janvier.

A partir du 1er juillet 2022, véhicules immatriculés avant de 1997 et les deux roues mis en circulation avant 2000 ne pourront plus rouler à Montpellier et neuf communes environnantes (Castelnau, Clapiers, Grabels, Jacou, Juvignac, Lattes, Le Crès, Montpellier, Pérols, Saint-Jean-de-Védas, Villeneuve – lès-Maguelone).

Véhicules des critères 5, 4 et 3 à tour de rôle suppression progressive jusqu’au début de 2025.

A partir du 1er juillet 2026, le système couvrira l’ensemble des 31 communes de la Métropole. Et 1 juillet 2028, les véhicules diesel ne seront plus autorisés à circuler dans toute la Ville.

« Une question écologique »

« La qualité de l’air est un enjeu de santé publique, un enjeu écologique », a rappelé Michaël Delafosse, président de Montpellier Méditerranée Métropole.En 2021 avec la loi Climat et Résilience, le principe des ZFE a été étendu à 35 agglomérations.

Le ZFE donne des adresses entre professionnels et particuliers.

Tous les véhicules à moteur comprennent : les moteurs à deux roues, les voitures, les véhicules utilitaires, les bus, les camions et les poids lourds. Des dérogations sont proposées pour permettre la circulation sur l’A9, l’A 709 et les grands axes desservant la Ville, ainsi que l’accès aux parkings P+Tram et à un certain nombre de parcs d’activités.

À lire également  Le naturaliste Jesús Garzón : "El incendio de Monfragüe debe ser un aviso, hay que invertir en pastores" | Climat et Moyen Ambiente

Chaque année, 40 000 décès liés à l’exposition aux particules fines sont enregistrés. Les émissions de CO2 directement issues des transports représentent 57 % des émissions.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *