Aller au contenu
Accueil » Actualité » Mèze : le Conseil de développement organise un débat citoyen sur l’alimentation

Mèze : le Conseil de développement organise un débat citoyen sur l’alimentation

Dans le cadre d’une étude menée par le Conseil National de l’Alimentation (CNA), le Conseil de développement de l’agglomération de Sète inclus, le jeudi 4 mars, salle du Taurus, un débat citoyen sur la question de l’ accès à l’alimentation pour tous, animé par Anne Majourel.

Que faut-il faire pour que chaque personne ait un accès digne à une alimentation suffisante et de qualité ? Voilà la question qui était posée aux quarante citoyens et élus réunis à Mèze, au bord de l’étang, par le Conseil de développement de Sète agglopôle Méditerranée. « Tant que je présidais ce consensus, je décryptais un milieu associatif alors que ma carrière professionnelle me positionnait plutôt de l’autre côté de la chaîne » assure Anne Majourel qui anime le débat de la soirée.

A cette question, le CNA souhaite ancrer la question de l’alimentation dans les territoires pour organiser les différents acteurs et établir une sorte de cahiers de doléances. «Mon constat sur les quatorze communes du bassin de Thau, c’est un cloisonnement entre les communes, il y a un manque de cohésion» explique l’ancienne cheffe étoilée au public d’une salle dont les baies vitrées ouvrent la vue sur le mont Saint-Clair. Pour Anne-Sophie Gueniot le but de ce débat est « de trouver des nouvelles solutions au modèle d’associations et de bénévoles qui à un temps ».

Un territoire exemplaire

Pour la chargée de mission au Conseil de développement de l’agglomération, le débat « est d’autant plus important sur un territoire où la précarité touche tout type de population ». Le CCAS de Sète dénombre 2868 personnes bénéficiaires de l’aide alimentaire en 2021. Avec une majorité de femme, 52%, âgée entre 45 et 60 ans, 45%, «des mères de famille» selon Hélène Gauthrin. Autre chiffre important, les principaux fournisseurs de denrées alimentaires sont les grandes surfaces, Carrefour et Auchan en tête pour Sète.

À lire également  Analyse vidéo | ¿El paraguas de la OTAN se extendá a Ceuta y Melilla? | En vidéo

Terres communautaires cultivables, bons d’achat, cuisine ateliers cuis, prime aux agriculteurs, bénévolat des bénéficiaires, antigaspillage, circuits courts ou encore jardins solidaires voilà les idées principales que l’équipe du Conseil de développement dont synthénd avent synth . « Une fois l’exercice terminé, on pourra dire que nous sommes un territoire exemplaire » s’exclame Anne, le sourire aux lèvres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.