Aller au contenu
Accueil » Actualité » [Métroscopie] Audrey Brun Rabuel, Philippe Henri, Bernard Cendrier, Sandrine Redon

[Métroscopie] Audrey Brun Rabuel, Philippe Henri, Bernard Cendrier, Sandrine Redon

Audrey Brun Baduel au titre Rising Sud

La nouvelle directrice générale de Rising Sud, agence de développement économique de la région Sud connaît bien les arcanes de l’Hôtel de région Sud, puisqu’elle ya occupé jusqu’au 31 mai dernier le poste de conseillère économie emploi entreprises développement num du président . Sa formation la prédestinait au travail : gestion économique à Paris Dauphine, droit public à Panthéon Sorbonne et droit des affaires à Aix Marseille Université. Audrey Brun a fait ses débuts en tant que collaboratrice collaborant sur scène, elle a été conseillée par le président de la CCI de Marseille. Lorsque, situé dans les sélections régionales 2015, un nouveau cabinet avec limité autour de Renaud Muselier et Christian Estrossielle est sollicitée pour piloter le domaine de l’économie.

Crédit DR

Lors du conseil d’administration de Rising Sud du 5 mai 2022, Audrey Brun Rabuel a été nommée directrice ; elle a pris officiellement ses fonctions le 1er juin. Elle remplace Jean-François Royer qui a été directeur au cours des quatre dernières années. Le président, Bernard Kleynhoffconsensus régional et présidentiel de la commission de développement économique et numérique, industrie, exportation, attraction et cybersécurité de la Région Sudcompte sur la nouvelle directrice générale «Pour mettre en place et admettre la nouvelle stratégie régionale de l’agence mais aussi adapter et renforcer les dispositifs clés concernant l’accélération des entreprises à haut potentiel, le développement des entreprises à l’international, l’accélération de projets structurants et l’ ‘attractivité des entreprises et talents pour répondre aux ambitions économiques de la Région Sud. »

Philippe Henri réélu président de la Banque populaire Méditerranée

Le consensus pour l’administration de la Banque Populaire Méditerranée du 27 avril 2022 a renouvelé à l’unanimité le mandat de Philippe-Henri à la présidence de la banque. La déclinaison d’un communiqué : Le «banquier» n’est plus qu’un financier ou un conseiller, il devient un partenaire à part entière pour accompagner les projets les plus innovants et audacieux. La réussite est en nous tous. »

Philippe Henri, © Apothéloz

Né en 1958, Philippe Henri est diplômé de l’Essec et a commencé sa carrière chez Procter and Gamble. Il dirige ensuite le groupe coopératif Creno, puis préside à Bruxelles l’organisation professionnelle européenne du secteur des fruits et légumes, Freshfel. En 2013, le credo a été propulsé socialement. Il est aujourd’hui administrateur et membre du bureau du pôle de compétitivité agroalimentaire Innov’Alliance. Il est aussi depuis 2019, président de la Fondation banque populaire, fondation qui apporte son soutien aux projets dans les domaines de la musique, du handicap et de l’artisanat d’art.

À lire également  Marseille : La société civile au forum du forum des mondes méditerranéens

In Extenso Finance & Transmission déclarant un expert en Fusac à Meyreuil : Bernard Cendrier

L’activité d’acquisition fusion a été pilotée par le dépôt « Finance et Transmission » d’un groupe d’expositions computationnelles In Extenso renforcé sa présence à Meyreuil au pied de la Sainte-Victoire. Activé dans les bureaux de Paris depuis 2019, Bernard Cendrier a décidé de rejoindre la région Provence Alpes Côte d’Azur pour s’occuper du développement de l’activité Finance et transmission.

Bernard Cendrier, Directeur de Finance & Transmission Associé en charge de Meyreuil. (Crédit DR)

Bernard Cendrier dispose d’une vingtaine d’années d’expérience dans les secteurs de l’énergie et de la chimie, des services BtoB, et de l’éducation. Il anime par ailleurs des cours de finance pour le MBA Executive de l’EM Lyon. « je suis ravidéclare-t-il dans un communiqué, de rejoindre cette région dynamique et attrayante en matière de transmissions de cessions. La période post-covid ouvre de nouveaux formés pour les entreprises dans des secteurs comme le génie climatique, le facility management pour les acteurs de l’énergie et du BTP, mais aussi le secteur de l’éducation notamment post-baccalauréat où il faut s ‘attendre à des mouvements de consolidation dans des filières de niche. »

Sandrine Redon, nouvelle dircom de BPMed

Sandrine Redon est depuis mars la nouvelle directrice de la communication de la Banque populaire Méditerranée. C’est une formation en marketing, c’est entrée à la Société générale pour 11 années pendant lesquelles elle parcourt les agences de la banque à Montpellier, Saint-Malo, Dinan et Saint Brieuc.

Crédit DR

En 2003, ils étaient dans les bancs des Banques populaires avec des billets en Corrèze, Brive-La-Gaillarde et Limoges. En 2010, elle bifurque vers des fonctions de développement à Limoges et en 2012, elle étend ses compétences à la communication de la Banque populaire Aquitaine Centre Atlantique à Bordeaux où elle est pendant 11 années directrice de la communication externe et institutionnelle.

À lire également  Le premier jour de l'huile d'huile calorique du thermos à 43 degrés | Espagne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.