Le temps anticyclonique, c’est-à-dire sec et stable, qui a prévalu pendant une bonne partie de ce mois, est d’env. Le changement direct vers le pont Todos los Santos, qui sera marqué par des précipitations généralisées, conseille le porte-parole de l’Agence météorologique de l’État (Aemet), Rubén del Campo. La raison en est de tirer l’anticyclone vers le sud-ouest, permettant à des vents modérés de venir et fortement chargés en humidité après avoir traversé tout l’Atlantique. Les soi-disant abbregos ou tempêtes de pluie pour les populations rurales sont « des rivières atmosphériques qui transportent de grandes quantités de vapeur d’eau des zones tropicales et subtropicales aux latitudes moyennes », explique l’expert. Les précipitations seront particulièrement abondantes sur le versant atlantique et, bien que les températures chuteront vendredi, les abréviations garderont l’environnement froid et même en Méditerranée des valeurs élevées sont enregistrées pour cette période de l’année.

Ces pluies sauveront les meubles d’octobre qui, à ce jour, ne représentent qu’un quart des précipitations moyennes dans toute l’Espagne », explique Del Campo. Combien d’eau va-t-il laisser? « Dans la moitié sud de la Galice, une grande partie du centre, de la Castille-La Manche, de l’Estrémadure et de l’ouest de l’Andalousie, ainsi que le sud des Pyrénées aragonaises, collecteront entre 50 et 100 litres par mètre carré lors de l’incident, dépassant le porte-parole. pour les 100 litres dans la moitié nord de l’Estrémadure et à l’ouest de Castilla-La Mancha ”.

En plus de la pluie, des vents forts sont attendus, notamment dans les zones côtières et montagneuses, et les îles Canaries seront laissées « en dehors de cet abri panoramique ». Ce jeudi « l’environnement continuera d’être globalement stable », mais un système de front très actif, associé à une tempête profonde dans l’Atlantique Nord, ouvrira « le robinet du changement climatique » et laissera les premières pluies du soir en Galice et dans les points voisins Asturies et Léon.

Voici les prévisions du pont au jour le jour :

Vendredi 29. Ce système initial progressera d’ouest en est, provoquant des précipitations dans la majeure partie de la péninsule, bien qu’il soit peu probable qu’il atteigne la Communauté valencienne, Murcie, l’est de l’Andalousie et les îles Baléares. Cependant, en Galice, à l’ouest de Castilla y León, en Estrémadure et dans le grand ouest de l’Andalousie, ils seront localement solides et durables et pourront accumuler plus de 15 litres en une heure ou plus de 40 litres en 12 heures. Cette prévision se traduit par carte d’avertissement avec niveau jaune, niveau le plus bas, en raison de la pluie en Andalousie, en Aragon, dans les deux châteaux, en Estrémadure, à Madrid et en Galice, la deuxième communauté également en orange, le deuxième niveau d’alerte sur une échelle de trois, en raison des vents. Du côté des températures, l’augmentation de la couverture nuageuse rendra les premières heures de vendredi plus modérées que celles des jours précédents, même s’il fera plus froid en journée, notamment dans la moitié ouest de la péninsule. En Méditerranée, en revanche, les températures diurnes augmentent légèrement.

Evolution des précipitations prévues de jeudi à mardi.CESAR RODRGUEZ BALLESTEROS / AEMET

Samedi 30. En ce jour pluvieux, les Ábregos se pencheront, qui irrigueront une grande partie du pays, y compris les régions méditerranéennes de la péninsule et les îles Baléares, quoique de manière plus faible. Les moitiés médiane et sud recevront les précipitations les plus abondantes, parfois accompagnées d’orages. « Dans le sud de la Castille-La Manche et l’ouest de l’Andalousie, plus de 50 ou 60 litres peuvent s’accumuler pendant la journée », explique Del Campo. Les annonces s’étendent à la moitié de l’Espagne: Andalousie, Aragon, Asturies, Baléares, Cantabrie, les deux Châteaux, Catalogne, Estrémadure, Galice, Madrid, Murcie, Navarre et Communauté Valencienne. Toutes les annonces sont jaunes, sauf Estrémadure, où il est orange. En températures, les rôles vont s’inverser et baisser en Méditerranée, et monter dans le reste de la Péninsule.

Dimanche 31. Une journée de récolte complète dans la majeure partie de la péninsule, avec des précipitations abondantes en particulier dans la moitié ouest, bien que moins fréquemment dans les îles Baléares et les points du sud-est. Il y aura une élévation thermique généralisée, avec des plafonds pouvant atteindre même plus de 25 ou 27 degrés dans les régions méditerranéennes, et le gel nocturne disparaîtra, puisqu’il ne descendra en dessous de cinq degrés dans aucune partie de la péninsule. Les annonces sont réduites, toutes jaunes en Andalousie, à la fois Château et Estrémadure.

Lundi 1. Ce jour, un jour férié à travers l’Espagne, exacerbe l’incertitude des prévisions, bien que « un ciel nuageux puisse continuer à pleuvoir sur une grande partie de la péninsule, mais plus faible et intermittent et plus intense que les jours précédents ». Ils auront un impact, en particulier la moitié centrale et sud.

Cet épisode devrait débuter avec une pause à partir du mardi 2, lorsque les pluies se concentreront dans l’extrême nord de la péninsule et les îles Baléares, avec un ciel dégagé dans le reste et une détérioration thermique importante dans le nord, avec un potentiel de gel jusqu’au milieu de l’année. la semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *