Aller au contenu
Accueil » Actualité » Météo : orages violents, pluies intenses, inondations… faut-on s’attendre à un automne extrême ?

Météo : orages violents, pluies intenses, inondations… faut-on s’attendre à un automne extrême ?

Après la canicule et la secéresse de cet été, l’automne pourrait être, lui aussi, extrême. Des orages, des pluies, et des épisodes cévenols : pourquoi l’automne pourrait-il être marqué par des inondations et de forts prêts ?

Après un été torride, un automne violent ? C’est en tout cas ce que décrivent les climatologues et les scientifiques. La température de la Méditerranée, très élevée, est étroitement surveillée. Explication.

La mer Méditerranée est plus chaude que jamais

La température de la mer Méditerranée n’a jamais été aussi élevée dans sa partie occidentale, notamment à cause des vagues de chaleur qui s’enchaînent depuis le mois de juin.

Lire aussi :
Méditerranée à 30°C : qu’est-ce que le « medicane », ce phénomène météorologique extrême qui pourrait survenir à l’automne ?

Les températures élevées en mer creent des canicules marines, et ont une influence sur les conditions météorologiques. Si ces vagues de chaleur marines perdurent, l’automne pourrait être extrême, explique Infos TF1. En automne, les conditions sont d’ores et déjà idéales pour des précipitations et des orages importantes : le vent chaud et humide venant de la mer rencontre un air froid plus au nord, ce qui a créé des fortes pluies et des orages.

Fortes pluies attendues en automne

À cause de la température de l’eau, ce phénomène pourrait être fortement amplifié. « Plus l’air qui vient de la mer est chaud et humide, plus on a un système orageux qui est intense », a rencontré en garde Cindy Lebeaupin-Brossier, chercheuse au CNRS, auprès de nos confrères.

Sur le pourtour méditerranéen se dérount chaque année des « épisodes cévenols », surtout en automne. Des inondations ont souvent été observées dans l’ex-Languedoc-Roussillon et dans le sud de la France. Ces derniers potreint être bien plus violent, du fait de la canicule marine qui potrait bien se prolonger.

À lire également  L'art de la broderie à Hammamet : Un patrimoine culturel à préserver

« Un potentiel qui ne fait pas tout »

La météo peut cependant connaître des revirements. « Une Méditerranée chaude, c’est un paramètre propice à un épisode intense, mais ce n’est pas le seul élément. Il faut aussi une situation générale, avec un air froid d’altitude qui fait subséquemment remonter l’air chaud et humide Ce qu’on sait aujourd’hui, c’est qu’il y a un potentiel, mais ça ne fait pas tout » expliqué au HuffPost Claire Channel, prévisionniste chez Météo France. Tout n’est pas encore joué…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.