Aller au contenu
Accueil » Actualité » Méditerranée : 150 000 kilos de moules tuées par la canicule

Méditerranée : 150 000 kilos de moules tuées par la canicule

Un véritable carnage. Explications.

Terrible canicule. Alors que l’été 2022 a surement été l’un des étés les plus chauds de l’histoire, ses conséquences se répercutent sur tous les secteurs. Y compris celui de l’élevage.

quel vendredi, nos confrères de La Vanguardia confirment que les hautes temperaturas ont fini par tuer 150 000 kilos de moules élevés en méditerranéenplus précisément dans le delta de l’Ebre (entre Barcelone et Valence).

Avec Delta de l’Ebre, entre Barcelone et Valence.
Capture d’écran – @googlemaps

1 à 1,5 millions d’euros

La mortalité de la moule commence à dix jours de suite dans une eau supérieure à 28 degrés. « Et là, ça fait un mois et demi »déplore le responsable de la Fédération des Producteurs de Mollusques du Delta de l’Ebre, Gérard Bonet. « Fin juillet, la mortalité de la moule commerciale a commencé, celle qui est prête à être collectée et commercialisée. Au début du mois d’août, nous avons déjà détecté que les nouveaux-nés en train de mourir. Aujourd’hui, il est déjà clair pour nous que tous les nouveaux-nés et les moules commerciales de toute la baie du Fangar sont morts ».

Le souci, c’est que la canicule aussi eu raison du million de kilos qui devait être semés l’année prochaine. Résultat, il en coûtera 1 à 1,5 million d’euros aux éleveurs pour résemer en 2023. Une somme très élevée justifiée par les coûts de transports pour acheminer la marchandise depuis l’Italie ou la Grèce. L’aide de la Generalitat de Catalunya (le gouvernement catalan) a été sollicitée. Y compris pour augmenter le début dans cette zone, éternel problème dans le delta de l’Ebre.

Si d’un mes consecutivo de températures elevadas del mar han liquidado prematuramente la recogida del mejllón del Fangar, en el delta de l’Ebre.

Les producteurs calculent qu’ils devront investir 1,5 million d’euros pour replanter en 2023https://t.co/HcQVGw0gBQ

— La Vanguardia (@LaVanguardia) 26 août 2022

À lire également  Tourisme La Route du Jasmin, une opportunité de promouvoir la destination tunisienne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.