Le président de la République, Sergio Mattarella, accompagné du ministre des Affaires étrangères Luigi Di Maio, est arrivé au palais présidentiel d’El Mouradia, à Alger, où le président de la République algérienne démocratique et populaire, Abdelmadjid Tebboune, a accueilli la délégation italienne.

« L’Italie veut coopérer avec les pays de l’autre côté de la Méditerranée qui sont la porte d’entrée de la coopération UE-Afrique. Je pense que l’avenir de l’Afrique et de l’UE est souvent commun et dans ce contexte, l’Algérie joue un rôle déterminant », affirme-t-elle le président Sergio Mattarella à Alger avec le président algérien Abdelmadjid Tebboune, déclarant que « des relations heureuses entre l’Algérie et l’Italie peuvent être passionnantes ».

« Nous entendons également renforcer notre dialogue » avec l’Algérie « à travers le quatrième sommet intergouvernemental qui, je l’espère, aura lieu prochainement, pour développer notre coopération sous toutes les formes possibles ».

« Je suis très heureux de rencontrer le président Mattarella : nous sommes d’accord sur toutes les questions dont nous avons discuté. Nous avons parlé de coopération économique et sachant que l’économie italienne est basée sur les PME et c’est notre ambition ». Alors le Le président algérien Abdelmadjid Tebboune aux côtés du chef de l’Etat, à l’issue de leurs entretiens. « A cette fin – dit-il – nous sommes optimistes et espérons que le comité italo-algérien aboutira à des résultats positifs. Nous avons envoyé deux ministres en Italie pour discuter de l’industrie et des start-ups ».

« L’Europe et l’Afrique sont appelées à faire plus, en signe de coopération ouverte, efficace, sincère, où les emplois sont parfois distants, mais toujours respectueux et utiles ». Mattarella parle donc au journal algérien Liberté, du dossier des migrants le jour de son arrivée à Alger. « En tant qu’Italien et Européen, je considère la Méditerranée comme une composante qui a défini l’identité de mon pays et de l’Europe dans son ensemble. Notre Algérie, pays méditerranéen et africain aujourd’hui, est un symbole de notre identité commune et valeurs. , a déclaré le président de la République.

REPRÉSENTATION ASSOCIÉE © Copyright ANSA