Aller au contenu
Accueil » Actualité » Marseille s’engage aux côtés de l’Union européenne pour la préservation des océans

Marseille s’engage aux côtés de l’Union européenne pour la préservation des océans

75% de la surface de la Terre est assainie, tandis que les activités humaines se dégradent conservant ces espaces. La perte de leur biodiversité et les phénomènes météorologiques extrêmes font partie des conséquences de cette pollution. Pour cette raison, à toutes les échelles, divers acteurs se mobilisent pour tenter de préserver ces espaces naturels.

L’engagement renouvelé de Marseille pour la protection de l’environnement

La Ville de Marseille a pour sa part accueilli le lancement de la mission « Redémarrez usre océan et nos eaux d’ici 2030 », Les 13 et 14 juin, au Pharo. Exposition sur la pollution plastique ou encore conférence sur l’implication des citoyens dans la protection des océans, ces journées de lancement avaient vocation à sensibiliser et informer sur cette nouvelle initiative.

Co-organisé par la Villeavec Pôle Mer Méditerranéeje ‘Union européenne et Aix-Marseille Université, elle a pour objectif de restaurer et de protéger les eaux européennes d’ici huit ans. Ce projet ambitieux est en cohérence avec différentes mesures dans le domaine de la protection de l’environnement, je suis mis en place par Marseille ces dernières années. C’est notamment le cas avec l’engagement de la ville dans des missions en ce sens dans le cadre de l’Union européenne. Marseille est désormais lauréate depuis avril 2022 du label européen des 100 villes décarbonées.

Un projet pour « Université de la mer » porté par la ville

Suivant une logique de préservation du patrimoine marin sur le territoire, la ville s’engage désormais dans une nouvelle mission visant à préserver des océans et des mers. Déplorant les « 13 millions de tonnes de plastiques déversées dans les mers du monde »Chaque année, Benoît Payan, maire de Marseille, a affirmé lors de son discours d’ouverture (voir l’intégralité ci-dessous) qu’il était« urgent d’agir, urgent de mettre en commun nos volontés, nos ambitions et nos moyens »Pour lutter contre la pollution des eaux. En décembre, elle candidatera dans le cadre de ce nouveau projet, et proposera la création d’une Université de la Mer, un lieu de formation aux métiers de la mer et de recherche fondamentale. « Je veux construire cette Université de la Mer, qui fera dialoguer tous ceux qui ont choisi la Mer pour horizon », Explique-t-il avec enthousiasme. Cela s’inscrit dans la continuité de l’initiative portée par le maire de Marseille, avec 25 maires de la Méditerranée, pour faire de cette mer une zone ECA.

Océan, un nouvel institut de recherche et de formation lancé par AMU

Par ailleurs, lundi 13 juin, Aix-Marseille Université a donné le coup d’envoi de l’Institut Océan, un nouvel établissement de recherche et de formation regroupant des acteurs universitaires, économiques et institutionnels. Enpartenariat avec Amidex du CNRS, l’IRD, l’IRSN, l’Ecole centrale de Marseille, l’Ifremer et le collège de France, cette structure vise à relever les grands défis du milieu océanique dans les prochaines années.

Lire la suite:

À lire également  Bruselas respalda el tour de España en el Sáhara | Espagne

> Transition écologique : un commentaire Marseille condamne Europeancompagner
> Écologie : « On était outsider, on va essayer de devenir leader européen » (Fabien Perez)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *