Marine Le Pen, candidate à la présidentielle du Rassemblement national (RN), qui a rejoint vendredi une patrouille de police dans le nord de Marseille, a expliqué vouloir « payer une guerre contre la drogue », qui affecterait « presque tous » les villes qu’il a traversées.

« J’ai fait un voyage avec la BAC (brigade anti-criminalité), j’ai fait le tour de plusieurs villes, le trafic de drogue est dans presque toutes les villes où nous avons couru » et les forces de commandement ont un petit feeling « , il faut le dire, à propos de vider une cuillère à café en Méditerranée », a déclaré Le Pen après une patrouille en voiture d’une demi-heure avec des policiers du commissariat des quartiers nord de Marseille. « Il faut vraiment faire la guerre à la drogue et pour cela il faut investir massivement dans toute la chaîne criminelle », a poursuivi le candidat, estimant vouloir cela « la police reconstruisait cette morale » et « appliquait la présomption elle-même -défense ». « pour le dernier.

« Doubler le nombre de magistrats »

Selon Le Pen, « plus les policiers se montrent dans des endroits difficiles, plus les policiers ont l’autorité » que « les criminels, les délinquants et les trafiquants » ont le devoir de se rendre à eux ». « Dans les villes difficiles – il y en a entre 200 et 300 – il faut assembler le paquet pour reprendre le contrôle, reprendre le pouvoir, mettre fin à l’anarchie générale qui y règne », a-t-elle déclaré. « La police sert à quelque chose, mais il faut aussi que les magistrats soient utiles derrière quelque chose », et pour cela, « certains doivent abandonner l’idéologie. Laxiste et pour d’autres ils leur donnent des moyens d’agir », Marine Le Pen a déclaré, prônant « le doublement du nombre de magistrats » dans les domaines pénal et civil.

Interrogée sur sa récente remontée dans les sondages, notamment aux yeux de l’homme politique Eric Zemmour, la candidate du RN s’est montrée très confiante en sa victoire : « L’élection est encore dans cinq mois, je le répète, calmement. Je serai au second tour de cette élection, et je vous le dis calmement, je suis sûr que je gagnerai cette élection présidentielle.»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *