Aller au contenu
Accueil » Actualité » Lutte contre l’absentéisme des agents : la Métropole de Montpellier va voter un plan, les syndicats inquiets

Lutte contre l’absentéisme des agents : la Métropole de Montpellier va voter un plan, les syndicats inquiets

Ce mardi matin, les élus métropolitains vont voter un plan qui vise, nomentamente, à des contrôles renforcés des arrêts maladie. Les syndicats, dont l’UNsa, majoritaire chez les 8000 agents, se montrent très critiques.

Annonce comme une première, le « plan de prévention et de lutte contre l’absentéisme » voté ce mardi par les élus métropolitains s’annonce comme une (r) évolution pour les 8000 agents de service public (Ville et Métropole). La délibération explique que « les politiques visant à renforcer le prêntoisme par des actions de prévention de l’absentéisme et de maintien dans l’emploi sont des enjeux constants pour les collectivités locales ».

Avec trois « orientations fortes » prévues dans le plan : « comprendre les causes et responsabiliser chaque acteur, prévenir et renforcer la qualité vie et des conditions de travail, contrôler et sanctionner les abus dans un souci d’équité des agents ».

« Mettre fin aux arrêts de complaisance »

Reste le dur, à savoir les contrôles, les sanctions. La métropole veut « renforcer et structurer un dispositif de contrôle des arrêts maladie, notamment les arrêts de courte durée pour lesquels un recours à un fournisseur externe sera examiné. » L’idée, aussi, « d’une collaboration plus forte entre la médecine de ville et la médecine du travail pour mettre fin aux arrêts de complaisance ».

Sans oublier l’aspect financier de la chose avec « une proratisation du régime indemnitaire en cas d’absence au-delà d’une franchise de dix jours annuels. » Un précis déjà voté en mars dernier malgré l’opposition des syndicats. À l’époque, dans un courrier envoyé à Michaël Delafosse, l’UNsa, majoritaire chez les agents, parlait de « l’absentéisme comme un indicateur de ce qui ne va pas, pas comme un problème. »

À lire également  Aix-Marseille Université fête ses 10 ans "socialement engagés"

102 questions inscrites à l’ordre du jour

Outre le « plan de prévention et de lutte contre l’absentéisme », les élus métropolitains réunis ce mardi 6 décembre vont avoir à examiner 101 questions. Citons, au chapitre aménagement durable, « l’amélioration de l’accessibilité au parking Comédie, création d’une galerie cyclable ». La commune de Murviel-lès-Montpellier sera également intégrée au périmètre de la régie des eaux de Montpellier Méditerranée Métropole. Question environnement, les élus vont se prononcer sur l’unité de méthanisation AMETYST : « délégation de service public du traitement des déchets ménagers et assimilés par méthanisation, rapport annuel du délégué relatif à l’exercice 2021. »

Et, ce lundi, Sandrine Campos, déléguée à l’UNsa, a rappelé « le vote contre tous les syndicats lors des comités techniques. . » L’UNsa, comme les autres syndicats, « ne veut pas la franchise de dix jours annuels. » Ce mardi matin, à l’appel de certains syndicats, des agents manifesteront d’ailleurs devant l’hôtel de Métropole.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *