Aller au contenu
Accueil » Actualité » [Loisirs] Que faire le week-end du 12-13 février ?

[Loisirs] Que faire le week-end du 12-13 février ?

[Cirque] Au bout, la mer !

Pour la deuxième édition d’Au bout, la mer ! (et la clôture de l’Entre2 BIAC), la mairie du 1-7 de Marseille s’associe ce dimanche avec le pôle national du cirque Archaos. Le festival investit le centre-ville de Marseille pour une journée placée entre la mer et les airs avec des spectacles de cirque, des projections d’épisodes de Télécirque (série qui met en lumière les artistes d’aujourd’hui et les lieux), une exposition photo, des visites animées et des ateliers.

Au programme :
Lunettes de cercle :

  • « Jamais en retraite » par la compagnie Zania, qui retrace l’histoire de l’amateur entre deux jeunes
    11h et 14h15 sur la Canebière
  • Blues Brothers par les Kids pour des acrobaties sur du rhythm and blues
    12h et 13h30 sur la place Général de Gaulle
  • «Le poids des nuages» par la compagnie Hors Surface qui incarne le rêve d’Icare sur une toile géante de trampoline
    15h sur le bas de la Canebière, devant le palais de la bourse
  • Hêtre par la compagnie Libertivore (danse et cirque)
    14h30 et 16h dans le Port Antique du Musée d’Histoire de Marseille
  • Passage d’Alice Rende
    16h, bas de la Canebière (spectacle-performance dans un espace réduit)

De 13h à 17h – Projection Télécirque de Daki Ling (45A rue d’Aubagne)
De 10h à 17h – exposition photographique de Yohanne Lamoulère sur les arts du cirque, sur le parvis du théâtre des Bernardines
À 10h et 15h30 – visite pour les enfants de 7 à 18 ans accompagnés d’un adulte qui animera le Musée d’histoire de Marseille

Tout au long de la journée de la Canebière, au Vieux-Port, au musée d’histoire: trampoline, traversée sur fil, baobab des sciences pour des expériences autour de l’air, de l’équilibre avec des enseignants chercheurs universitaires, marché des producteurs et village associatif. Il sera aussi possible de s’immiscer dans l’histoire des femmes marseillaises par une balade ou encore de participer à un carnaval en mer. Entendez naviguer déguisé pour deux heures de flâneries de 14h à 16h30.

> La programmation complète

À lire également  Un pêcheur amateur porté disparu et porté disparu Gruissan et Port-La Nouvelle à droite

[Op art] 50 ans futur !

Figure du mouvement de l’art optique, Victor Vasarely, hongrois d’origine, accéda à la notoriété de son vivant. De ses débuts en tant que graphiste publicitaire, sa contribution à la démocratisation de l’art traversa l’atlantique et même les murs des musées. Sa vision de projeter l’art à grande échelle se traduira alors par l’idée de créer une fondation. Un espace en formes et en couleurs qui lui survivra et permettra aux artistes de son temps et à ceux d’après de s’y investir.
The debut fondness debut en 1976 (incarnée par la création du Centre d’Architecture d’Aix-en-Provence) sera établie en 1971, année où la fondation Vasarely fut reconnue d’utilité publique.

L’exposition «50 ans de futur» retrace les réflexions construites par Victor Vasarely puis retrace les étapes de la réalisation du projet jusqu’à sa concrétisation, à travers des documents d’archives, des oeuvres originales, des textes et des photographies au regard des solutions d’évolution des artistes d’art.

> Rendez-vous
> Le site de la fondation

Fondation Vasarely
1 avenue Marcel Pagnol
13100 Aix en Provence

[Cyclisme] tour de la provence

Le départ du Tour de la Provence a été donné aujourd’hui à Istres. Samedi 12 février, les coureurs s’élanceront au départ d’Arles, pour atteindre Manosque (étape de 187km), avant de rejoindre dimanche Montagne de la Lure pour une étape de 170 kilomètres. Pour cette édition, on retrouve du beau monde parmi les coureurs, à l’instar des grimpeurs Nairo Quintana ou encore Cyril Gautier, le célèbre porteur du maillot jaune 14 jours d’affilée sur le Tour de France 2019 et double champion du monde sur route Julien Alaphilippe.

À lire également  Frontex, + 83% entrant en Méditerranée centrale d'ici 2021 - Europe

> Plus de détails

[Du love pour la Bonne Mère]

Au pied de la basilique de Notre-Dame de la Garde, samedi 12 janvier, le mot d’ordre sera «Love ta Bonne Mère». Mais, pour ne pas reprendre une des sorties de Benoît Payan face à Emmanuel Macron en 2021, comme « il n’y a pas d’amour, seulement des preuves d’amour », c’est bien de la nettoyer et de ramasser les dés accumulés dont il s’agira samedi 12 janvier.

Avec ses partenaires partisans (Mer Terre, Air Carto, Sauvage Méditerranée, Les Flamants Verts…) et en entreprises engagées (RegenBox, Anotherway, Blue et Werecy), c’est un village durable qui se prend aux pieds de notre bonne mère. Tout sous les mélodies et rythmes du DJ Solar Sound System. Pour la première fois, en s’alliant avec l’Association Sauvage Méditerranée (qui a conçu des bijoux et sacs à partir de déchets ramassés), vous pourrez échanger vos déchets contre la « monnaie sauvage ». Cette monnaie, indexée sur le poids des déchets ramassés par les citoyens, pourra être utilisée pour faire des emplettes. Une façon de réfléchir aux cycles des produits, à la question de la valorisation des déchets, et à notre consommation…

> Plus de détails

[Oursinades]

L’histoire nous dit qu’en 1952, les pêcheurs, occupés à une dégustation d’oursins à la calanque du Cap Rousset, offraient au maire de l’époque (Baptiste Grimaldi) son poids en oursin. Alors que le mois de février est particulièrement favorable aux oursins, c’est en 1960 que la ville de Carry-le-Rouet commença à célébrer le fruit de mer aux gonades orangées lors de «la journée de l’oursin». Une journée conviviale qui, forte de son succès, sera dix années plus tard prolongée et transformée en «mois de l’oursin». Ce que les provençaux appellent désormais les fameuses Oursinades sont donc organisées chaque année. C’est ainsi que tout un chacun peut venir déguster des châtaignes de mer, des plateaux de fruits de mer ou encore des plats au bord du port les dimanches 13 et 20 janvier.

À lire également  Projet GravitHy à Fos : "Nous n'en sommes qu'aux prémices" (Serge Bornarel, UIMM)

> Plus de détails

[Performances] Proust-Marcel Club

After the search for temps perdu, célèbre oeuvre de Marcel Proust publiée en sept tomes entre 1913 1913, prendre une nouvelle forme grâce au Proust Marcel Club. Quatre artistes de ce club, qui réunissent des chanteurs, musiciens, danseurs, plasticiens, cinéastes, seront présents sur la scène du théâtre Jean-Maire Sévolker le 13 février à 17h pour présenter les avancées de leur création par une «traversée».

> Répondez par mail ici
> Rendez-vous

[La bonne adresse] Pastis & Olives

Dans une ambiance bistrot à l’intérieur d’une salle aux lumières chaudes, Pastis & Olives est l’endroit où « graille et pillave » à Marseille. Dans la carte, vous retrouverez des chevaux éprouvés éprouvés que des assortiments de panisses, des moules gratinées en persillade ou encore des spéciauxiyés comme le croque truffé ou le cordon bleu maison.

Pastis & Olives
27 Rue Sainte
13001 Marseille

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *