Aller au contenu
Accueil » Actualité » L’Etat a choisi Fos-sur-Mer et Port-La Nouvelle pour les fermes éoliennes flottantes

L’Etat a choisi Fos-sur-Mer et Port-La Nouvelle pour les fermes éoliennes flottantes

C’est officiel : deux grands parcs d’éoliennes flottantes vont être lancés en Méditerranée. Le Premier ministre confirme ce projet lundi 14 mars lors d’une visite à Port-la-Nouvelle, l’une des deux communes retenues pour accueillir le projet. « L’heure est venue de passer une étape nouvelle dans l’éolien flottant », Annonce-t-il lors de son allocution aux côtés de la ministre de la Transition écologique Barbara Pompili. Le site de sélection à deux sites est situé au grand Fos-sur-Mer dans la continuité du premier projet pilote Provence Grand Large qui prévoit la mise en service de trois premières éoliennes flottantes en 2023. La concrétisation du parc dans le Golfe de Fos à plus de 22 km des côtes reste soumise aux résultats des enquêtes environnementales, notamment l’étude Migralion sur l’avifaune migratrice dans le golfe du Lion. En cas de refus des autorités environnementales, une autre zone, à 24 km au large du Roussillon, sera choisi en remplacement.

Deux appels ont prévu 300 millions d’euros pour les ports et les industries

Dans la foulée de validation, Jean Castex lance les appels d’offres pour la sélection des futurs opérateurs des deux parcs. Chacun porte sur une vingtaine d’éoliennes pour une production de 250 MW et ils pourraient « être étendu dans un deuxième temps pour atteindre 750 mégawatts et couvrir 10% de la consommation des régions Occitanie et Provence-Alpes Côte d’Azur », Ajouté le premier ministre. La mise en service est prévue pour 2030.

Outre l’exploitation de fermenteurs commerciaux à terme, l’Etat lance deux appels à manifestation d’intérêt pour le développement d’infrastructures industrielles sur les ports liés à l’éolien flottant. Ils seront ouverts dans le courant du mois de mars et les lauréats dévoilés en 2023. « Dans le cadre de France 2030, ce sont de l’ordre de 300 millions d’euros qui seront dédiés au soutien de cette industrie de l’éolien flottant, émergente innovante, vertueuse et appelée à se développer de façon massive », Expique Jean Castex. Ces investissements s’inscrivent dans le programme énergétique du pays présenté par Emmanuel Macron en février. Lors d’un discours à Belfort, le président de la République se fixe l’objectif d’atteindre 40 GW de puissance avec une cinquantaine de parcs éoliens en mer à l’horizon 2050.

À lire également  Huit sont jugés en France pour l'attaque d'un camion le 14 juillet à Nice | Attaque de camion le jour de la Bastille

Discours de Jean Castex de Port-la-Nouvelle :

Lire la suite:

> Eoliennes en Méditerranée : la décision de l’Etat attendue avant fin mars
> Eoliennes flottantes en Méditerranée : « Il ne faut pas traîner » selon Pompili
> [Le telex éco] Recylex, éoliennes, Gazel Energie, Touchify, SFR, Gazel, Avenir telecom

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *