Aller au contenu
Accueil » Actualité » Les députés demandent un gel « accéléré » des avoirs des oligarques avant les sanctions officielles | Ukraine

Les députés demandent un gel « accéléré » des avoirs des oligarques avant les sanctions officielles | Ukraine

Les oligarques russes soupçonnés d’avoir des liens avec Vladimir Poutine pourraient voir leurs avoirs britanniques saisis avant même que les autorités britanniques n’aient achevé les démarches formelles pour imposer des sanctions, dans le cadre de plans de grande envergure déposés pour débat au Parlement lundi.

Cette décision – présentée dans un amendement au projet de loi sur la criminalité économique par l’ancien ministre conservateur David Davis et soutenue par un groupe de députés multipartites – constituerait, si elle était adoptée, l’action la plus difficile à ce jour pour réprimer l’argent russe illicite dans la Grande-Bretagne.

Vendredi, le gouvernement a pris un certain nombre de mesures pour durcir le régime de sanctions britannique après de nombreuses critiques selon lesquelles il a été plus lent à agir que l’UE et les États-Unis.

Sapant l’affirmation de Boris Johnson selon laquelle le Royaume-Uni a ouvert la voie en matière de sanctions, les ministres ont convenu que des modifications seraient apportées au projet de loi sur la criminalité économique pour permettre au Royaume-Uni d’imposer des sanctions à toute personne déjà ciblée par l’UE ou les États-Unis.

Ils ont également convenu de réduire les protections des droits de l’homme qui protégeaient jusqu’à présent les oligarques ayant des intérêts au Royaume-Uni des sanctions.

L’amendement Davis irait cependant beaucoup plus loin, établissant effectivement une voie accélérée pour permettre le gel préventif des avoirs dans les cas qui sont simplement en cours de « révision » mais dans lesquels toutes les procédures juridiques formelles nécessaires en vertu de la loi actuelle n’ont pas été effectuées. a été complété.

À lire également  Aude : grand bleu sur la qualité des eaux de baignade, du littoral aux eaux douces
Le propriétaire du club de football de Chelsea, Roman Abramovich, fait partie de ceux qui risquent de voir leurs avoirs saisis sans délai si l'amendement au projet de loi sur la criminalité économique est adopté.
Le propriétaire du club de football de Chelsea, Roman Abramovich, fait partie de ceux qui risquent de voir leurs avoirs saisis sans délai si l’amendement au projet de loi sur la criminalité économique est adopté. Photographie : Mark Pain / Alamy

Le groupe de députés multipartite qui soutient cette décision se réunira pour discuter de tactiques avant le débat à la Chambre des communes de lundi.

L’amendement stipule que les ministres peuvent agir contre « une personne considérée comme faisant l’objet de sanctions » de manière à ce qu’il lui soit interdit de « vendre des actifs » ou de « transférer leurs fonds hors du Royaume-Uni ».

Cela comprendrait des terres, des maisons, des appartements, des entreprises, des yachts ou des bateaux et des avions, ouvrant potentiellement la voie à la saisie sans délai des actifs d’oligarques tels que le propriétaire du club de football de Chelsea, Roman Abramovich.

Le plan Davis bénéficie déjà du soutien de hauts députés travaillistes, dont Chris Bryant et Kevan Jones, ainsi que de Layla Moran des libéraux démocrates et de l’ancien ministre conservateur Andrew Mitchell.

Des sources du parti travailliste estiment que, s’il est sélectionné par le président, il est susceptible de gagner un large soutien dans toute la Chambre. Les travaillistes ont travaillé en étroite collaboration avec les ministres conservateurs dans les coulisses pour renforcer les règles des sanctions dans un esprit de coopération entre les partis.

Des sources policières italiennes ont déclaré samedi qu’une villa appartenant à l’homme d’affaires milliardaire Alisher Usmanov sur l’île méditerranéenne de Sardaigne et une villa sur le lac de Côme appartenant à l’animateur de télévision d’État Vladimir Solovyov avaient toutes deux été saisies.

Usmanov, qui est un proche associé commercial de l’actionnaire majoritaire du club de football d’Everton et a été impliqué dans plusieurs accords de parrainage de plusieurs millions de livres avec le club, a été sanctionné par le Royaume-Uni la semaine dernière.

Des yachts appartenant à l’homme le plus riche de Russie, Alexei Mordashov, et à Gennady Timchenko, qui entretient des liens étroits avec Poutine, ont également été saisis dans les ports du nord de l’Italie. Les oligarques russes auraient acheté de nombreuses villas dans des endroits italiens de choix au cours des 20 dernières années et des sources a déclaré que davantage d’actifs devraient être saisis dans les prochains jours alors que les États occidentaux mettent en œuvre des sanctions massives pour tenter de forcer la Russie à se retirer de l’Ukraine. de geler les avoirs des personnes et entités inscrites sur la liste de l’UE.

On sait qu’environ 1,1 milliard de livres sterling ont été investis par des Russes dans des biens immobiliers à Londres, mais alors que seuls 15 oligarques se sont vu imposer des sanctions au Royaume-Uni, le nombre est environ le double de celui de l’UE.

Le projet de loi sur la criminalité économique établirait un public S’inscrire des « bénéficiaires effectifs » d’entités non britanniques qui possèdent ou achètent des terres au Royaume-Uni, exploitées par Companies House, donnant aux autorités les premières informations dont elles avaient besoin pour imposer des sanctions.

Toute personne souhaitant posséder une propriété ou un terrain au Royaume-Uni devrait identifier ses bénéficiaires effectifs et les enregistrer. Ils auraient six mois à compter de l’entrée en vigueur de la loi pour vendre leur terrain ou s’enregistrer.

Les travaillistes feront pression lundi pour que ce délai soit ramené à 28 jours, arguant qu’un délai de six mois donne aux oligarques une fenêtre trop longue pour vendre et déplacer leurs actifs.

L’amendement Davis fait partie des dizaines déposés par des députés de tous les partis afin de renforcer le régime de sanctions. La députée travailliste Dame Margaret Hodge a déposé un amendement stipulant que les propriétaires étrangers devraient être tenus d’enregistrer les clubs de football, les jets ou les yachts ainsi que les biens et les terres. sur la nouvelle liste.

Son collègue député travailliste Bryant a affirmé la semaine dernière qu’Abramovich était « terrifié d’être sanctionné » et se précipitait pour vendre ses propriétés au Royaume-Uni afin d’éviter d’éventuelles sanctions financières.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.