Aller au contenu
Accueil » Actualité » Le sort de la pêche en Occitanie est scellé avant lundi soir à Bruxelles : manifestations ce samedi dans les ports de la région

Le sort de la pêche en Occitanie est scellé avant lundi soir à Bruxelles : manifestations ce samedi dans les ports de la région

A Port-La Nouvelle, à Sète comme au Grau du Roi, des pêcheurs professionnels, majoritairement des chalutiers, se sont présentés ce samedi matin pour faire entendre leurs voix et leurs inquiétudes avant la veille de l’ouverture des débats en Conseil des ministres européens.

Ce dimanche 12 et lundi, une réunion du Conseil européen des ministres de la Pêche et de l’Agriculture à Bruxelles pourrait sceller le sort de la pêche professionnelle en Méditerranée.

Si l’Union suit les recommandations du plan West Med, la reprise de la pêche au chalut avec le nombre de sorties journalières ne sera pas à nouveau significativement réduite et bien en deçà du seuil de rentabilité. Avec seulement 167 jours de pêche et le fameux seuil de 170 jours, mais aujourd’hui concrètement 209 jours à cause du prix du carburant, force est de constater que de nombreux armements ne dureront pas économiquement.

« Allez à la pêche pour ne pas gagner d’argent, prenez des marins payés ‘à trois parts’ pour un travail si reconnaissant, qui est intéressé ? », s’indigne l’armateur. « L’Europe est une usine à gaz dirigée par des politiciens qui ont plus de fantasmes que de réelles connaissances de notre travail et de notre potentiel réel. », il s’indigne.

Toute la flotte était mobilisée

Hier matin, à Port-La Nouvelle comme à Sète ou au Grau du Roi, la quasi-totalité de la flotte de chalutiers a été mobilisée (57). Marins, commissaires-priseurs mais aussi coopératives collecté. Ils réclament un moratoire sur ce plan West Med, depuis au moins un an. La ministre de la Mer, Annick Girardin, confirme qu’elle plaidera en ce sens. Mais sera-t-elle entendue dans un contexte où le Brexit produit un monopole ?

À lire également  Omicron : passager clandestin sur les vols KL592 et KL598 d'Afrique du Sud à destination d'Amsterdam Association

Quant à Annick Girardin, son annonce d’un plan de départ naval inspire certains armateurs. Ceux qui ont leurs bateaux en fin de carrière et qui sont depuis longtemps rentables pourraient en profiter (une dizaine en Occitanie). « Mais pensez à nous, qui avons investi, qui avons des crédits, qui avons dû financer des réparations, qui nous sommes organisés depuis longtemps pour remettre à nos enfants ? J’ai le sentiment que vous ne pouvez pas ! Vous ne pouvez pas aller en mer, nous sont sur le point de mourir comme des baleines stratifiées « , irrite l’armateur.

La région a peur

A Port-La Nouvelle où les pêcheurs n’ont pas choisi de bloquer l’accès au port (aucune activité marchande n’était prévue et la navigation rendait impossible ou quasi impossible pour les navires à cause de la tramontane orageuse), les pêcheurs ont choisi de garer les chalutiers sur une embarcadère bloquant l’avenue à la mer et l’accès au front de mer, symboliquement. Ils ont reçu en milieu de matinée la visite de Didier Codorniou, premier vice-président de la Région, et à midi la Présidente Carole Delga a remis un communiqué au Ministre pour réaffirmer son soutien indéfectible à la filière pêche. « Je soutiens aujourd’hui, ce samedi, les pêcheurs d’Occitanie qui expriment leur plus vive inquiétude au grand public dans nos principaux ports. Le timing est sérieux. En dehors de tous les projets que nous pouvons mettre en œuvre je vous promets vraiment de soutenir la survie de la filière, vous promettre le plein soutien de la Région Occitanie à vos côtés dans les négociations que vous allez mener. La pérennité de plus de 2 000 emplois, dont 1 300 emplois directs sur notre littoral. Protéger la chaîne de production pour nourrir les Autrichiens est aussi un publier « .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.