Aller au contenu
Accueil » Actualité » Le navire acclimaté vendredi à Toulon, un tiers des passagers « relocalisés » en France

Le navire acclimaté vendredi à Toulon, un tiers des passagers « relocalisés » en France

Le gouvernement français, qui a suspendu ce jeudi l’accueil prévu cet été de 3 500 réfugiés actuellement en Italie, a annoncé l’évacuation sanitaire de quatre passagers à bord de l’Viking de l’océan, bloqué en Méditerranée avec 234 migrants à bord. Selon l’ONG SOS Méditerranée qui affrète le bateau, il s’agit de trois migrants et d’un accompagnateur. Plus tôt, le navire humanitaire avait effectivement demandé « l’évacuation sanitaire urgente » de trois personnes, qui sont « dans un état de santé grave et ont besoin d’une prise en charge hospitalière ».

« L’un des patients est instable et ne réagit pas aux soins prodigués à bord depuis le 27 octobre. Les deux autres ont subi des blessures en Libye qui, en raison du long délai de traitement, risquent maintenant d’avoir des conséquences négatives à long terme », a précisé une porte-parole de l’ONG.

SOS Méditerranée a adressé une demande aux autorités françaises via les Centres régionaux opérationnels de surveillance et de secours (CROSS) et cette demande a été « prise en considération », selon l’ONG dont le siège est à Marseille.

Un tiers des passagers seront « relocalisés » en France

Le navire est remonté maintenant au large des côtes corses et se trouve selon le site Marine Traffic au large d’Aléria. Et dans la foulée, Gérald Darmanin a annoncé à la sortie du Conseil des ministres que le navire accueillerait vendredi à Toulon, dans le sud de la France. Un tiers des passagers seront « relocalisés » en France, a également fait savoir le ministre de l’Intérieur, avant de dénoncer le « choix incompréhensible » de l’Italie de ne pas accueilli l’Viking de l’océanqui compte à son bord 231 migrants toujours bloqués en Méditerranée.

À lire également  A06 : l'éolien flottant en Méditerranée attire les majors de toute l'Europe

« J’ai bien spécifié, à la demande du président de la République, que c’est à titre exceptionnel que nous accueilons ce bateau, au vu des quinze jours d’attente en mer que les autorités italiennes ont fait subir aux passagers », déclarée par le ministre à l’émission du Conseil des ministres. Ceux qui ne répondront pas aux critères de demandeurs d’asile « seront reconduits directement », at-il précisé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *