Aller au contenu
Accueil » Actualité » La Ville de Marseille lance une pétition contre la pollution maritime

La Ville de Marseille lance une pétition contre la pollution maritime

« Nous suffoquons. » Dans un contexte d’alerte canicule, La mairie de Marseille appelle les citoyens à se mobiliser contre la pollution maritime : mardi 19 juillet, le maire de Marseille Benoît Payan a relayé sur Twitter une pétition lancée sur le site de la Ville.

« La Méditerranée est l’une des mers les plus polluées au monde. C’est une zone de non-droit », argumentez ainsi la pétition. Elle exige ainsi un changement des règles internationales afin que celles-ci soient « plus protecteurs de nos mers et de nos villes. » Dans une interview accordée à La Provence, l’édile marseillais précise sa pensée : « La mer Méditerranée est probablement la plus grande mer de la planète pratiquement non réglementée en termes d’émissions atmosphériques […] A lui seul, un bateau de croisière pollue autant qu’un million de voitures. On ne peut pas continuer comme cela. Tout doit s’arrêter… » Un point de vue que de nombreux Marseillais semblent partager : en seulement deux jours, La pétition a déjà rassemblé plus de 21 000 signataires.

Interdire l’accès des navires polluants au port en cas de pic de pollution

La mesure phare réclamée par la pétition est l’interdiction des escales pour les navires les plus polluants lors des pics de pollution, comme celui que nous connaissons actuellement. «Nous, Marseillaises et Marseillais, exigeons des pouvoirs publics la mise en œuvre d’une interdiction des escales pour les navires les plus polluants durant les pics de pollution. », est-il écrit dans le texte.

Cette pétition du maire a suscité la réaction des professionnels du secteur maritime : « Le monde maritime, armateurs et organisation maritime internationale OMI, une bien anticipée avant la mairie et autres associations sur la question de la pollution de l’air ! », s’agace ainsi par le président de l’Union maritime et fluviale Alain Mistre sur Linkedin, qui cite entre autres améliorations » le passage à un combustible à 0,5% de soufre en 2020 » ou encore le travail pour l’instauration d’une zone « Seca » (zone de contrôle des émissions atmosphériques) en Méditerranée d’ici 2025.

À lire également  Benzina, ecco come sanzioni al petrolio russo e Opec + si stanno mangiando il bonus del government

Ce n’est pas la première fois que la mairie s’oppose ouvertement au secteur de la croisière. Au lendemain de son élection, la nouvelle municipalité avait d’ailleurs coupé de nombreuses subventions au club de la croisier avant d’en claquer définitivement la porte en mai 2021. L’adjoint au tourisme de la Ville de Marseille Laurent Lhardit tiendra un point presse cet après-midi à l’Hôtel de Ville pour préciser le positionnement de la mairie sur la pétition.

Liens utiles:

> La pétition sur le site de la Ville de Marseille
> La circulation différenciée mise en place ce lundi dans le centre de Marseille
> Croisières : « une reprise des réservations pour 2022 » (Jean-François Suhas)
> La Ville de Marseille quitte le navire du Club de la croisie
> Nos actualités sur les croisières à Marseille

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *