Aller au contenu
Accueil » Actualité » La Région Sud lance le Parlement de la Mer pour « fédérer les acteurs maritimes »

La Région Sud lance le Parlement de la Mer pour « fédérer les acteurs maritimes »

La Région Sud lance son Parlement de la mer. Cette nouvelle structure a pour mission de « fédérer les acteurs maritimes », comme l’a souligné Renaud Muselier, à l’occasion d’une première réunion publique organisée le 1er décembre à l’Hôtel de Région. Le président (Renaissance) de la collectivité régionale se dit « ravi de revoir des visages familiers » pour l’inauguration de ce qu’il qualifie de « bras armés de la politique maritime régionale ». Mais ce Parlement de la mer ne dispose pas vraiment de capacité directe de décision, ni d’un budget propre. C’est avant tout un lieu de concertation et d’échange, qui s’apui sur les compétences et les leviers d’action du Conseil régional.

Renaud Muselier veut « Concilier écologie et économie ». Lors de l’inauguration du Parlement de la mer, il présente la feuille de route de cette nouvelle instance « résolument tourné vers le Méditerranée (…) une mer vulnérable », soulignent. D’ici 2027, l’assemblée doit notamment permettre à la Région de densifier son soutien au secteur de l’hydrogène, en lien avec la mer, de présenter 100% de ports labellisés « ports propres » (contra 60% aujourd’hui) ou encore de structurer une filière industrielle de l’éolien flottant. La Région Sud prévoit de flécher 100 millions d’euros dans les cinq prochaines années sur sa politique maritime, et de générer quelque 70 000 emplois dans le secteur.

Selon Renaud Muselier, l’ensemble de la filière nautique régionale produit, avec plus de 2700 entreprises, près d’un milliard et demi d’euros de revenus directs et indirects économiques, et génère plus de 12 000 emplois.

À lire également  Préservation des zones humides : Un enjeu stratégique pour faire face au changement climatique

Quatre commissions thématiques composant le Parlement de la mer

Ce Parlement de la mer tiendra une plenière par an. Il pourra proposer des motions, portant sur des enjeux maritimes de transition écologique ou de développement économique, lors de plénières du conseil régional. De quoi alimenté en dossiers d’autres instances de concertation portées par l’Etat, le Conseil maritime de façade et le Conseil national de la mer et des littoraux. La structure est par ailleurs composée de quatre commissions thématiques qui se réuniront quant à elle tous les trois mois. Isabelle Campagnola-Savon, présidente de la commission entreprises, artisanat et commerce, économie sociale et solidaire, économie circulaire, est désignée interlocutrice de ce Parlement de la Mer, et fera le lien entre les groupes de travail. Elle a donc un rôle transversal dans toutes les commissions. Un autre élu, François de Canson, maire de La Londe-les-Maures, troisième vice-président, en charge du développement économique, de l’attractivité, du tourisme et de la prévention des risques majeurs aura une mission spéciale sur le yachting qui fera l’objet d’un travail conjoint avec l’ensemble de la filière. La Région organisera les premiers rendez-vous de la plaisance avant l’été 2023.

Le groupe « tourisme et sports » doit notamment travailler en liens étroits avec la Ville de Marseille pour organiser l’accueil des épreuves lors des JO 2024. Dans le même temps, la commission « biodiversité marine » mise en place une garde régionale littorale, afin de renfort la gestion des aires aquatiques. Le groupe de travail « économie de la mer » accompagnera, avec le Grand port maritime, le développement de la filière de l’éolien offshore. Quant à la commission « plaisance, pêche et aquaculture », elle accompagnera les professionnels de la filière dans le développement de l’attractivité et de la propreté des ports.

Crédit : Cintas-Flores

• Commission Tourisme et Sports :
Présidente Madame Jennifer Salles Barbosa
Co-président Monsieur Christopher Pratt, navigateur

À lire également  Protéger les prairies marines des ancres et des filets empêchera un "monstre" climatique de s'échapper

• Commission Biodiversité marine :
Président Monsieur Georges Botella
Co-président Monsieur François Foucher,
Délégué régional du Conservatoire du littoral

• Commission Economie de la mer :
Président Monsieur Christophe Madrolle
Co-président Monsieur Hervé Martel, Directeur du GPMM

• Commission Plaisance, pêche et aquaculture :
Président Monsieur Roger Roux ;
Co-président Monsieur Richard Gibeaud,
Administrateur du Groupe AGL Marine

Liens utiles:

> Le fonds d’intervention maritime (FIM) finance cinq projets dans le Sud
> Parlement de la Mer, compétitivité, LNPCA : la Région Sud en investisseur structurant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *