Aller au contenu
Accueil » Actualité » La préfecture interdit la venue de la frégate russo-ukrainienne le Shtandart pour Escale à Sète

La préfecture interdit la venue de la frégate russo-ukrainienne le Shtandart pour Escale à Sète

Depuis plusieurs semaines, la venue de ce bateau civil au pavillon russe, restait en suspens.

Le trois-mâts le Shtandart, un navire civil russe, n’est pas autorisé à venir s’amarrer à Sète le temps de la manifestation maritime Escale à Sète, qui va se tenir du 12 au 18 avril. La Capitainerie du port est un organisateur informatif et bien organisé. La nouvelle a été notifiée au commandant de cette frégate dans la journée du mardi 5 avril. L’équipage du Shtandart, qui navigue actuellement en Méditerranée, faisait déjà route vers Sète.

Le pavillon russe pose problème

La déception est désormais immense dans les rangs de l’organisation d’Escale à Sète, qui travaillait depuis plusieurs semaines pour faire venir cette frégate réplique d’un navire du XVIIIe siècle. Laquelle chauve-souris pavillon russe. Mais le capitaine, d’origine russe et ukrainienne, a choisi de faire flotter également ces dernières couleurs au vent. L’équipage ayant pris part contre la guerre en cours et participant aux missions humanitaires en faveur de l’Ukraine.

Risques de troubles à l’ordre public

Joint, Wolfgang Idiri, le directeur général Eséral d’Escale à Sète, avoue sa déception mais indique : « Nous acceptons et respectons cette décision. C’est un choix de raison, même si cela nous fait beaucoup de peine. Si la préfecture a pris cette décision c’est que les conditions de sécurité ne doivent pas être réunies ». Ce sont des risques, en termes de sécurité, pour le Shtandart et son équipage, et en termes de troubles à l’ordre public, en lien avec la guerre en Ukraine, qui motiveraient la décision.

À lire également  L'Egypte veut devenir la centrale électrique de la région Économie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.