Aller au contenu
Accueil » Actualité » JUSTE. Covid : environ 59 cas d’infection à Omicron variable détectés en France

JUSTE. Covid : environ 59 cas d’infection à Omicron variable détectés en France

Suivez en direct les informations régionales, nationales et internationales sur l’épidémie de Covid-19.

– 23h : 59 cas d’infection à la version Omicron détectés en France

Selon Santé Publique France, la version Omicron a été retrouvée dans 59 échantillons en France. Ce décompte doit être pris en compte le 9 décembre à 16h donc il peut y en avoir d’autres

– 22h : Nouvelle version découverte par l’IHU Marseille

Une nouvelle version du coronavirus a été découverte chez des patients de la commune de Forcalquier dans le département des Alpes-de-Haute-Provence.

Après la version Omicron, la version IHU de Marseille. L’institut universitaire des maladies infectieuses de la ville a annoncé ce jeudi 9 décembre la découverte d’une nouvelle version du Covid-19 chez des patients de Forcalquier.

Cette version, connue sous le nom d’IHU, était hébergée sur le réseau de partage scientifique GISAID sous le nom B.1.640.2.

Une nouvelle version du COVID-19 a été détectée par l’IHU Méditerranée Infection chez des patients de Forcalquier. Il a été nommé comme version IHU et mis en cache sur GISAID sous le nom B.1.640.2. pic.twitter.com/Rh3klIxy0w

– IHU Méditerranée Infection (@IHU_Marseille) 9 décembre 2021

– 9h : Roselyne Bachelot déclare « Pas de question de mesure » pour les lieux culturels

Roselyne Bachelot est l’invitée de BFM ce vendredi 10 décembre. Elle a dit « pour le moment, il n’est pas question de mesure » dans les lieux culturels.

À lire également  Prison temporaire pour les 12 détenus qui se sont évadés de l'avion qui a fait un atterrissage d'urgence à Palma Espagne

Elle a dit qu’elle avait même « la jauge de 75 % supprimée dans les concerts de stand-up ».

– 8h : « On approche du pic de l’an dernier », précise Gabriel Attal

Le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal est invité ce vendredi 10 décembre sur RTL. Il a annoncé : « Nous nous mobilisons dans tous les sens pour que les Français trouvent un créneau. Nous aurons 8 millions de créneaux de rendez-vous d’ici début janvier.

« Nous avons dépassé le pic de la 4ème vague, la 3ème vague et nous approchons du pic de la 2ème vague que nous avons vu il y a un an », a-t-il déclaré.

– 19h : Le programme Covax a besoin de règles pour éviter les réserves des conseillers vaccins de l’OMS

Le programme Covax sur l’accès mondial au vaccin contre le Covid-19 doit introduire des règles supplémentaires pour empêcher les pays développés ou ceux qui produisent les vaccins de constituer des réserves, a indiqué vendredi 10 décembre un conseiller de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Covax, dirigé par l’OMS et l’Alliance du vaccin (Gavi), a souffert du fait que les économies élevées utilisaient leur pouvoir d’achat pour orienter la livraison des vaccins, tandis que les pays producteurs préféraient donner la priorité aux besoins nationaux, a expliqué Bruce Aylward, conseiller du directeur général de l’OMS.

« Vous ne pouvez pas vacciner une partie du monde et faire attendre les pays sous-développés », a-t-il déclaré aux journalistes en marge des réunions financières parallèles du G20 à Bali.

Bruce Aylward a appelé les fabricants de vaccins à être plus transparents.

« Les fabricants doivent indiquer combien de doses de vaccin sont envoyées, à, où et quand. Si nous n’avons pas cette information, nous ne pouvons pas prédire correctement », a-t-il déclaré.

À lire également  Aude : grand bleu sur la qualité des eaux de baignade, du littoral aux eaux douces

« Bien qu’il ait été dit que (Omicron) ne cause pas beaucoup de décès, nous ne le savons pas », a déclaré Bruce Aylward. « C’est une nouvelle alternative et il n’y a pas assez de séquençage qui nous donne des indices sur sa gravité. »

– 18h : L’Australie va vacciner les enfants de 5 à 11 ans

L’Australie commencera à vacciner les enfants de 5 à 11 ans contre le Covid-19 à partir du 10 janvier, a annoncé vendredi 10 décembre le Premier ministre Scott Morrison.

Cette décision intervient alors que l’Australie cherche à intensifier sa campagne de rappel de vaccins.

Environ 70 % des enfants âgés de 12 à 15 ans sont déjà complètement vaccinés.

Canberra a choisi le vaccin développé par Pfizer pour vacciner les enfants. Une décision des autorités réglementaires australiennes sur l’utilisation possible du vaccin Moderna est attendue dans les prochaines semaines.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.