Aller au contenu
Accueil » Actualité » [Immobilier] La Porte Bleue, déjà un «succès commercial» selon JB Pietri (Constructa)

[Immobilier] La Porte Bleue, déjà un «succès commercial» selon JB Pietri (Constructa)

Dans son bureau vitré du 27e étage de La Marseillaise, Jean-Baptiste Pietri surplombe la ville et la mer Méditerranée. L’architecte dirige depuis février 2020 l’entreprise familiale Constructa que son père, Marc Pietri, a fondée. S’il se rapproche de la fenêtre, il peut apercevoir le chantier de la «porte bleue», une tour résidentielle de 56 mètres qu’il a dessinée au pied de la Tour de Jean Nouvel. L’immeuble de 13 200 m2 au plancher sera livré au printemps 2023 avant le démarrage de son autre projet phare, la H99.

L’architecte et président de Constructa Jean-Baptiste Pietri (Crédit : MG/Gomet’)

Une façade qui s’ouvre sur la mer

Comme une pièce montée de 17 étages, les 414 voûtes arrondies en béton blanc sont méticuleusement déposées, l’une après l’autre, par les ouvriers de Travaux du Midi, la filiale Sud de Vinci Construction. Chantier de fer à cheval en Méditerranée Prix Méditerranée à 20km de chantier, les façades ne sont pas que décoratives, « Elles sont structurelles » souligne l’architecte. Pensées comme des portes à l’entrée de la ville, à la jonction entre le Nord et le Sud, des routes terrestres et maritimes en Méditerranée, la rondeur des fenêtres apporte de la douceur à côté des stries de sa voisine. Les voûtes sont profondes, épaisses et conçues pour protéger les futurs locataires de la chaleur et de la lumière.

Porte Bleue de Jean-Baptiste Pietri
Le chantier de la Porte Bleue, devant La Marseillaise (Crédit : MG / Gomet’)

Au départ, l’immeuble baptisé «Horizons» par son créateur Yves Lion, mesurait 117 mètres de hauteur, approchant les dimensions de ses voisines, La Marseillaise de Jean Nouvel (135 mètres) et la tour CMA CGM de Zaha Hadid (143 mètres) . Mais en 2016, le projet de la 3e tour de la «skyline» d’Euromediterranée passe sous le coup de crayon du fils Pietri suite à la réduction de la taille de moitié.

La tour Horizon d’Yves Lion au centre entre La Marseillaise de Jean Nouvel et H99 de Jean-Baptiste Pietri (Crédit archives Ateliers Lion Associés)

Jean-Baptiste Pietri est à la fin «Très contenu» de cette finalité. Pour lui, sa tour de « belle hauteur »Offre déjà une vue imprenable sur Marseille. Imaginez donc une surface vitrée de plus de 50% de la surface totale, qui est en moyenne de 20% pour ce type de bâtiment. « Pour celui qui n’aime pas Marseille, il vient ici, il est obligé de l’aimer un peu quand même. Tout d’un coup, ça apparaît comme la plus belle vie du monde. C’est juste phénoménal d’embrasser ce paysage. » s’enthousiasme l’architecte qui vit entre Paris et Marseille.

À lire également  Formation à la sécurisation du textile : L'innovation, un processus de décryptage

De la terre au ciel : un programme mixte

Estimée à 27 millions d’euros, la réalisation du tour du port « Une ambition programmatique » selon les mots de son créateur. Un commerce et un restaurant, dont les enseignes ne sont pas suivantes, seront basés au rez-de-chaussée. Une résidence hôtelière 4 étoiles Odalys investira les 11 premiers étages avec une entrée distincte de la partie logements. L’architecture d’intérieure de cette partie hôtelière est également signée par Jean-Baptiste Pietri, qui choisit les nuances de bleu et de blanc pour rappeler les influences méditerranéennes intrinsèques au bâtiment.

Les derniers étages seront attribués à 64 logements (T1, T2 ou T3) commercialisés à 7 000 euros du mètre carré en moyenne. «Il ne reste qu’une quinzaine d’appartements à vendre» selon Nicolas Sanchez, directeur des programmes Constructa. Pour Jean-Baptiste Pietri, qui renfile sa casquette de président du groupe, l’immeuble est déjà un « Succès commercial ». Avec certains logos qui se vendent plus d’un million d’euros, la jeepsel mécène prend la revanche : « Je me souviens d’une époque où l’on m’expliquait qu’habiter dans ce côté de Marseille n’était pas possible… Mais quand je vois ces projets périphériques qui ont un beau succès, je trouve ça formidable ! » se réjouit-il.

La porte bleue (Crédit : PietriArchitecectes)

«Ce qui est étonnant ici, c’est que nous avons vendu à 60% pour des résidences secondaires et à 40% pour des résidences principales» Nicolas Sanchez s’en explique, prétextant que la machine à écrire d’acetars est une pièce internationale. Le cadre, avec la mer en ligne de mire, n’y est pas pour rien bien que l’accès aux plages soit éloigné. «Un jardin sur le toit était prévu mais les pompiers nous l’ont fait enlever» observe Jean-Baptiste Pietri. Pour compenser, des îlots de verdure sont prévus au niveau des six plus grandes voûtes qui abriteront les duplex.

À lire également  Naufrage d'un pétrolier au large de Gabès : Le navire en situation irrégulière ?

La diversification de Constructa pour réhabiliter les friches

Depuis peu, L’entreprise a développé une nouvelle activation : la gestion des obligations de régénération urbaine. Il s’agit de fonds d’investissement dédiés au réaménagement de friches industrielles comme il en existe déjà, à l’instar deGingko qui gère la dépollution de l’ancienne usine Legré-Mante (Madrague de Montredon). « J’ai arrangé les temples de la promotion traditionnelle, ça a fait une certaine économie économique. » Et il n’y a que le fonds qui le permet » précise Jean-Baptiste Pietri qui ambitionne, après un premier lancement, de créer deux autres fonds en 2022 pour participer aux enjeux de réaménagement de friches industrielles.

Désireux d’apposer sa nouvelle identité d’« éditeur urbain » comme on édite un beau livre, Jean-Baptiste Pietri tient à positionner clairement Constructa comme un« Petit constructeur qui fait de gros projets.» Il réaffirme sa volonté de rester « Plateforme multiservices pour l’immobilier » allant de la commercialisation, à la promotion et à la gestion d’actifs, dans la continuité de la vision de son père. C’est ce positionnement qui a permis la résilience du groupe pendant la crise sanitaire selon le jeune président.

Les travaux de sa prochaine tournée, laH99, bâtiment de 149 logements de standing sur 16 16 mètres carrés de plancher, devrait commencer dès l’achèvement de la Porte Bleue mi-2023. Un chantier d’une toute autre dimension, autant par son budget (42 millions d’euros) que par le projet architectural (99,9 mètres de hauteur).

Lire la suite:

> Jean-Baptiste Pietri (Constructa) : « un guide conférencier pour les visites versus le Nord »
> Marc Pietri (PDG de Constructa) : « Il n’y a pas d’équivalent à Marseille en Europe du sud » (2/2)
> Le site de Construction

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.