Aller au contenu
Accueil » Actualité » Hérault : les premiers œufs de la tortue caouanne ont éclos à Valras-Plage

Hérault : les premiers œufs de la tortue caouanne ont éclos à Valras-Plage

La tortue marine avait pondu dans le sable le 16 juillet dernier. Depuis, les bénévoles se relayaient pour protéger le site. Une quarantaine de tortillons ont regagné la mer ce mercredi soir.

L’événement tant attendu s’est produit ce mercredi soir à 20 h 21 exactement. Les premiers œufs de la tortue caouanne qui étaient venus pondre le 16 juillet dernier dans le sable de Valras-Plage, ont éclos.

#midilibre Valras : Une quarantaine d’œufs de la tortue caouanne à éclos ce mercredi 7 septembre , à 20h20, sur la plage du casino. pic.twitter.com/7BYAQMOyg2

— Midi Libre Béziers (@MLBeziers) 7 septembre 2022

En quelques minutes, une quarantaine de tortillons ont rejoint la mer sous l’œil médusé et ravi des bénévoles présents depuis toutes ces semaines pour sécuriser le périmètre.

Fin de la période d’incubation le 14 septembre

Ce sont d’ailleurs ces bénévoles, parmi les quelques naturalistes spécialistes, qui ont repéré le trou dans le sable, signes des premières éclosions. Depuis le 25 août, soit 40 jours après la ponte, l’arrivée des bébés tortues pouvait survenir à tout moment. Comme une centaine d’œufs avait été réfléchie au départ, d’autres éclosions sont possibles et attendues dans les prochaines heures ou jours. La date de fin d’incubation étant fixée au 14 septembre.

« J’avais dit en juillet que nous avions la chance que la nature nous ait choisis, commentait sur place le maire de Valras, Daniel Ballester. Ce soir nous avons la chance que tout ce que nous avons mis en place depuis le 13 juillet n « Ait pas été vain avec cette quarantaine de petites tortues. Il faut espérer que dans 20 ans, quelques-unes rejetées ici pour pondre, poursuivant cette chaîne. »

« Les enfants ont les yeux émerveilles »

Une centaine de spectateurs s’est très vite massée derrière les barrières sans voir grand-chose d’ailleurs, les tortillons ayant disparu dans la Méditerranée et la nuit étant tombée. « Les enfants qui sont là avec leurs parents ont les yeux émerveillés rien qu’à l’idée même s’il n’ont pas vu grand-chose », poursuit le premier magistrat.

La surveillance du site va se poursuivre encore au cas où d’autres bébés tortues viennent au monde. « La mine s’est réjouie des bénévoles sur la plage en dit long de leur travail tout cet été et de leur satisfaction ce soir », a ajouté Daniel Ballester. « C’est un petit pas pour les tortues, mais un grand pas pour la biodiversité », se réjouit, de son côté, Yann Geshors, le président de l’association de sauvegarde des Orpellières et du littoral biterrois.

À lire également  Un village en deuil de la mort de son maire, démocratie au Costa Rica, pilule anti-Covid...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.