Aller au contenu
Accueil » Actualité » Hérault : les œufs pondus par la tortue marine sur la plage de Valras ont été mis en sécurité

Hérault : les œufs pondus par la tortue marine sur la plage de Valras ont été mis en sécurité

Le Centre d’étude et de sauvegarde des tortues marines de Méditerranée (CESTMed), basé au Grau-du-Roi, est actuellement sur la plage de Valras pour, entre autres, renforcer le périmètre de sécurité de la zone où la tortue marine a pondu ses œufs dans la nuit de samedi à dimanche.

Fait exceptionnel ! Une tortue marine a pondu une centaine d’œufs sur la plage de Valras dans la nuit du samedi 16 au dimanche 17 juillet.

« Sur tout le littoral méditerranéen, nous avons connoté une seule ponte en 2018 à Villeneuve-lès-Maguelonnes ; deux ponts en 2020, une à Fréjus, l’autre à Saint-Ayguls ; et cette année, une à Valras pour l’instant Oui, c’est bien exceptionnel », assure Théo Guillaume, coordinateur du programme de protection des plages au Centre d’étude et de sauvegarde des tortues marines de Méditerranée (CESTMed), qui siège au Grau-du-Roi.

Une centaine d’œufs

Par chance, les pompiers du Sdis 34 ont été appelés dans la nuit du samedi. Ils ont tout de suite mis en place un périmètre de sécurité afin de protecter, dans un premier temps, le nid d’œufs. La tortue, elle, a repris le large. La Ville de Valras a également été avertie. Puis le CESTMed et l’association de sauvegarde du littoral des Orpellières et du Biterrois se sont également rendus sur place.

Avec CESTMed a renforcé le périmètre de sécurité, de dix mètres de part et d’autre des œufs, pour une surface totale d’environ 40 m2. « Nous avons demandé l’arrêt des passages de véhicules sur la plage, de tout type. Les vibrations sont nuisibles car elles peuvent entraîner la mortalité des embryons », précise Thé Guillaume.

À lire également  Emmanuel Macron annonce un fonds de 100 millions d'euros pour s'aventurer au Maghreb

Une période d’incubation entre 40 et 60 jours

Avec le CESTMed, en collaboration avec l’Association de Protection du Littoral, nous travaillons à un système de surveillance efficace, de jour comme de nuit. Durant la journée, le personnel du poste de secours veille au grain. « Ce périmètre de sécurité restera jusqu’à l’éclosion des œufs, indique le maire, Daniel Ballester. Soit entre 40 et 60 jours », sachant, comme le fait remarquer Théo Guillaume, que « la période d’incubation peut aller au- au-delà en fonction des conditions environnementales ».

Enfin, le maire de Valras, s’adressant aux propriétaires de chiens, tient à rappeler que « par arrêté municipal, les chiens sont strictement interdits sur la plage ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.