Aller au contenu
Accueil » Actualité » Garde : records de température battus avec une météo extraordinaire

Garde : records de température battus avec une météo extraordinaire

La fin de la semaine de chauffe est exceptionnelle. Plus de dix records ont été battus dans le Gardaí. Julien Sugier, fondateur de Météo Gard, analyse le phénomène.

1. Dossiers de signalisation dans le département

Y aura-t-il un rendez-vous avec la chaleur de cette semaine de vacances ? «  Oui, répond Julien Sugier. Au moins dix records ont été battus sur les trente stations de Météo France cette semaine pour le mois de décembre.  »

Et, aux quatre coins du Gard : à Nîmes, mercredi (20,9°C contre un précédent record de 20,6°C en 1987), Cavillargues dans le Rhône Gard (21,1°C mercredi contre un précédent record de 19,6°C en 1987), à Générargues près d’Anduze (21,8°C jeudi contre un précédent record de 21°C en 1961) ou à Vic-le-Fesq (21°C jeudi contre 20,4° en 2001).

Notez la température relevée au Mont Aigoual : «  Dans la nuit de jeudi à vendredi nous avons enregistré un minimum de 11,4° C. C’est 14 ° C au-dessus de la saison normale. «  Pas un record, mais donc le retour des pistes pour demain n’est pas…

2. Des vagues de chaleur qui se terminent… mais reviennent

Après le pic de chaleur de jeudi, les températures devraient baisser ce week-end. « L’anticyclone a atteint son apogée et il perd de sa force, avec de faibles efforts s’installant dans les îles britanniques. Une baisse des températures est attendue surtout dimanche. Mais elle ne sera que temporaire, car il y aura une remontée au début de la semaine avant le retour à la normale en milieu de semaine », Julien Sugier prédit. A noter que le gros brouillard d’hier, dû à l’entrée de la mer, pourrait se poursuivre ce samedi.

À lire également  Cultures traditionnelles : 400 kg d'eau pour produire un seul kg de légumes

3. Le réchauffement climatique, bien sûr

En fait, cette chaleur est due à un anticyclone qui s’est assis sur la Méditerranée occidentale et a provoqué la montée des flux du sud-ouest. Configuration « ce que nous pourrions avoir sans le réchauffement climatique ». Mais Julien Sugier l’assure : « Le réchauffement climatique aggrave le phénomène. Nous savons que nous n’avons connu que les sept années les plus chaudes en 150 ans à l’échelle de la planète… »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *