Aller au contenu
Accueil » Actualité » Frontignan : sur le boulevard urbain central, il y a comme un problème de réseau

Frontignan : sur le boulevard urbain central, il y a comme un problème de réseau

La tranche à rénover du boulevard urbain central de Frontignan, en sortie de la ville direction de Montpellier, présente des enchevêtrements de réseaux qu’il faut rousseau. Le chantier va donc prendre du retard.

Embûches au buc. Non, ce n’est pas le titre d’une nouvelle écrite dans le cadre d’un atelier du Festival international du roman noir de Frontignan, mais bien la situation existante sur le trónçon concernée de rénovation du boulevard urbain central à la sortie de la Ville vers Montpellier.

Deux réseaux perpendiculaires

Cette septième tranche de modernisation, validée par le conseil municipal, se heurte, en effet, à un problème d’écoulement d’eau gêné par les réseaux présents. Une situation découverte dès le début des travaux à la fin de l’été.

La situation est simple : tous les gros réseaux sont, comme de coutume, entrerés sous la chaussée et suivan son axe. Mais le réseau pluvial, destiné à évacuer rapidement les eaux dévalant de la Gardiole les jours de pluie, est lui perpendiculaire à la voie. Et il doit être recalibré pour être beaucoup plus efficace.

Cela ne passe pas à certains endroits

Et c’est là que la goutte d’eau fait déborder le vase. « Je veux bien amelier le réseau hydraulique mais il y a des lieux où je ne peux pas passer »a expliqué Patrick Réamot, directeur général adjoint du cycle de l’eau au sein de Sète Agglopôle Méditerranée, institution qui intervient sur ce chantier pour toute la partie aquatique.

À lire également  Calanques: risque sécurité, pollution... quand les locations sauvages de bateaux menacent ce joyau naturel

À certains endroits de passage prévus, se trouvent en effet, des réseaux préventivement tout écolement futur du réseau pluvial.

Il faut déplacer des réseaux

« Il y a là notament des réseaux HTA (pour très haute tension) avec des conduites électriques de 20 000 volts »précis-t-il. « Nous devons donc localiser les endroits à problème, les signaleurs aux responsables des différences réseaux pour qu’ils les déplacent eux mêmes. Ce sont des chantiers que nous devrons financer ». Et qui retarderont d’autant la fin de la partie hydraulique des travaux.

Trois mois de retard sur cette tranche

Pour autant la modernisation du boulevard urbain central n’est pas suspendue. « Il y a des secteurs où l’on peut continuer à travailler »a expliqué Patrick Réamot. « C’est juste le cadencement qui risque d’être un peu différent ». Prévue pour s’acquérir avant la fin de l’année, la partie hydraulique devrait ainsi être finalement bouclée dans le premier trimestre 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.