Aller au contenu
Accueil » Actualité » [Exposition] De Lisbonne à Marseille, le festival Iminente fait honneur aux cultures urbaines

[Exposition] De Lisbonne à Marseille, le festival Iminente fait honneur aux cultures urbaines

C’est la première fois que le festival Iminentebasée à Lisbonne, faisait escale à Marseille après avoir voyagé à Londres, Shanghai et Rio de Janeiro, avec un programme spécifique pour le Mucem. Un événement organisé dans le cadre de la saison croisée France-Portugal et de la présidence française du Conseil de l’Union européenne. Fondé en 2016 par l’artiste Vhils, Iminente est un festival qui donne la parole aux cultures urbaines dans toutes leurs expressions. Son principe ? Il n’y a pas de tête d’affiche…

Le week-end du 20 mai, le Mucem accueillait 1750 visiteurs sur les espaces extérieurs du fort Saint-Jean et sur la terrasse du J4, pour deux jours et deux soirs de fête autour des cultures urbaines. Un programme visionnaire pour la promotion des artistes américains, initiateurs de la France et du Portugal. L’occasion était de « sortir du cadre habituel en faisant jouer la complexité d’un grand festival portugais avec un musée relativement atypique » expique Jean-François Chougnet, président du Mucem.

Oeuvre du collectif portugais Uni Digrazz sur extreurur du Fort Saint-Jean (Crédit : MS / Gomet’)

Un défi né d’une ressemblance profonde entre Marseille et Lisbonne

« Nous avons vraiment tenu à venir à Marseille » Indique Carla Cardoso, directrice du festival, alors que la cité phocéenne entretient un rapport ancré avec les cultures urbaines et notamment le hip-hop. Lisbonne et Marseille forment ainsi deux villes multiculturelles, de partage et de connexions, l’une tournée vers l’Atlantique et le Brésil, l’autre vers l’Afrique et la Méditerranée. C’est donc tout naturellement que la volonté de « dresser un pont entre ces deux villes » Est apparue, précise la Lisboète.

À lire également  Etats-Unis : Libération de la synagogue du Texas - Monde

Tandis que le festival se déroulera normalement dans des friches ou des lieux abandonnés, investir un espace institutionnel comme le Mucem présentera un défi pour les artistes avec comme objectif « d’abolir les barrières afin de créer un dialogue, un sentiment de communauté entre les artistes et le musée, entre la rue et l’institution ». Le Mucem possède l’une des plus importantes collections autour des arts urbains et considère les cultures urbaines dans toute leur globalité : pas seulement à travers les arts visuels mais aussi la musique, la nourriture ou les langues. Il partage ainsi avec Iminenteune même approche, une même vision des cultures urbaines.

Iminente : Des arts visuels aux performances musicales : une programmation pluridisciplinaire

Grâce à une sélection d’artistes, célébrités comme débutants, l’objectif était de « donner un aperçu de ce à quoi peut pess ressembler à notre festival : une sorte de best of »Soutient Carla Cardoso. Avec une programmation musicale éclectique, les visiteurs ont pu retrouver dans la même soirée, un concert de new fado, un rappeur de Marseille, un groupe de punk rock du Cap Vert ou alors un jeune pianiste d’origine algérienne. De quoi «  jouer sur l’inattendu, le mélange des genres et la curiosité du public ».

Oeil imprimé sur tissu par Caroline Mesquita et visage anonyme sur façade par Vhils (Crédit : MS / Gomet’)

Côté arts visuels, les visiteurs ont découvert les oeuvres de Vhils exposent Cour de la Commande, dans la partie haute du fort Saint-Jean et se sont confrontés à l’univers provoqué de l’illustratrice portugaise Wasted Rita, le studio de design Pedrita ou encore le Portugais Miguel Januário qui, avec son projet MaisMenos, s’affranchit des contraintes de support et travaille aussi bien la sculpture que la vidéo, en passant par les arts graphiques.

Versage manuel pour enfant, par l’artiste Wasted Rita (Crédit : MS/Gomet’)

Des performances qui ont métamorphosé les extérieurs du Mucem !

À lire également  Le bateau humanitaire Ocean Viking avec les 234 migrants va être accueilli à Toulon déclare Darmanin

Lire la suite:

> Pour en savoir plus sur l’événementiel
> Retrouvez toute la programmation du Mucem
> L’actualité du Mucem dans les archives de Gomet’
> « Même pas vrai ! » : Le Mucem dans les yeux d’adolescents questionnant la vérité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *