Aller au contenu
Accueil » Actualité » Étang de Thau : huîtres, moules… l’ensemble des coquillages interdits à la vente pendant 28 jours

Étang de Thau : huîtres, moules… l’ensemble des coquillages interdits à la vente pendant 28 jours

La présence de Norovirus, responsable d’épidémies de gastro-entérite, a été détectée dans les analyses effectuées sur l’étang de Thau. Les coquillages rappelés ou pêchés après le 15 décembre douvent être retirés de la vente ou rappelés. Un coup de masse pour la profession en cette période de fêtes.

« Nous sommes dans l’obligation d’annuler les commandes de coquillages que nous devions livrer ce samedi 31 décembre. En effet, un communiqué officiel du CRCM (Comté régional de conchyliculture de Méditerranée, NDLR) vient de paraître ce jeudi 29 décembre 2022 à 20 h 35 interdisant la vente de coquillages du bassin de Thau suite à une analyse de Norovirus. Nous sommes vraiment désolés et vous souhaithons malgré toute une bonne fin d’année. Pour nous et tous les producteurs de Thau, elle se termine très mal. »

Annulation des marchés, commandes et vente directe

Sur les réseaux sociaux, depuis ce jeudi soir, les messages fleurissent sur tous les comptes des producteurs de l’Etang de Thau, à l’instar de Coqui’Thau. Représentations sur les marchés et commandes de fruits de mer annulées, dans cette période de l’année particulièrement cruciale pour ces professionnels, la nouvelle de la présence dans les analyses du Norovirus a fait l’effet d’une douche froide.

Le CRCM a ainsi indiqué à ses membres que « l’ensemble des analyses dans les coquillages chez les producteurs sont positifs au Norovirus. Il en est de même sur l’ensemble des analyses de coquillages dans les points de surveillance REMl (Réseau national de surveillance microbiologique du littoral, NDLR), à l’exception de Marseillan plage ».

À lire également  Chute de froid en Méditerranée - Aude alerte aux inondations de pluie orange mardi après-midi, jusqu'à 50 cm de neige dès 1600 m dans les Pyrénées-Orientales

Un arrêté préfectoral qui précise les contours de l’interdiction

L’arrêté préfectoral, paru ce vendredi 30 décembre, précis ainsi « sont interdites les activités professionnelles suivantes : la récolte, le ramassage, le transfert de taille marchande coquillages, l’expédition et la commercialisation de toutes les espèces de coquillages filtereurs en provenance de la zone 34.39 conchylicoles lotissements de l’étang de Thau, Lagune de Thau et Zone des eaux blanches ». La vente de coquillages filtereurs en provenance de l’Etang de Thau est ainsi suspendue de manière provisoire pour 28 jours à compter du 22 décembre, date qui correspond à la « date de récolte des coquillages à l’origine de la première « toxi-infection alimentaire collective » (TIAC) ​​avérée », selon la CRCM.

Les coquillages mis à l’abri avant le 15 décembre non concernés

Par ailleurs, complète la préfecture de l’Hérault, « les coquillages filtereurs, quelque que soit leur espèce, qui ont été reconnus ou pêchés dans les zones susvisées ou immergées dans l’eau des zones en question, depuis le 15 décembre 2022 sont considérés comme dangereux (…) il incombe à tout opérateur qui a proposé ces coquillages d’engager immédiatement sous sa responsabilité leur retrait du marché, voire leur rappel, et d’en informer la Direction départementale de la protection des populations de l’Hérault. Les produits retirés ou rappelés sont détruits ». L’arrêté souignant cependant que « ces dispositions ne s’appliquent pas aux lots de coquillages mis à l’abri antérieurement au 15 décembre 2022 ».

Pour rappel, les norovirus « agents infectieux les plus fréquemment responsables d’épidémies de gastro-entérite »selon l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *