Aller au contenu
Accueil » Actualité » Escale à Sète : ferveur et recueillement à la grande messe de Pâques du théâtre de la Mer

Escale à Sète : ferveur et recueillement à la grande messe de Pâques du théâtre de la Mer

La grande messe de Pâques s’est déroulée devant une enceinte comble.

Dés les premières heures de la matinée de ce dimanche de Pâques, on sentait la ferveur monter au niveau du quai de la Consigne et de la fin de la Grand-rue Mario Roustand. Dans le même temps, la foule des grands jours a commencé à investir les quais de l’île singulière. Alors que les files d’attente commençaient à se former devant les différents voiliers d’Escale à Sète, la petite barque de Saint-Pierre sortait de la chapelle des Pénitents.

Bagad de Lann Bihoué

Portée par six jeunes jouteurs, elle allait se placer directement dans le cortège en partance pour le théâtre de la Mer. C’est à cet endroit que devait se dérouler quelques minutes plus tard la grande messe de Pâques. Un office festif et présidé par les auxiliaires Montgomery de Monseigneur Alain Guellec. Mais avant cela, il a fallu parcourir les quelques centaines de mètres qui séparent la chapelle du théâtre marin. Une marche effectuée au son de la musique bretonne du Bagad de Lann Bihoué.

Après avoir posé la barque de Saint-Pierre en bonne place, face à l’autel, la messe proprement dite a démarré. Dans l’assistance, des représentants des trois religions du livre, un public de fidèles, ainsi que de nombreux membres des équipages des bateaux inexpérimentés à la grande fête des traditions maritimes. Si bien que la plupart des prières ont été prononcées en plusieurs langues ; une grande famine ukrainienne réfugiée y a participé. Cette initiative a eu pour vertu de diffuser un parfum de confrérie. Une valeur que l’on associe aux gens de mer et dont l’échelle à Sète fait la promotion.

Sauvons-les sans conditions

« C’est une messe qui a lieu lors d’une fête maritime particulièrement attendue. Cette cérémonie a été un moment d’écoute et de fraternité très fort. Avec tout ce qui s’est passé ces dernières années avec le Covid et avec la guerre en Ukraine en ce moment, c’était important de montrer notre solidarité entre les gens de mer, mais aussi au-delà », déclarait Jean-Michel Balester, un des organisateurs de l’office liturgique qui ajoutait avoir été » particulièrement ému par la force du message de tolérance interreligieuse « dispensé à la fin de l’office par les représentants de différents cultes (Musulmans, juifs et protestants).

À lire également  Avec Agripredict, les agriculteurs sont alertés par SMS cinq jours avant les aléas climatiques

Émotion également lors de la prise de parole de la représentante de SOS Méditerranée. Cette dernière a évoqué « la situation tragique en Méditerranée, notre mer à tous ». « Les migrants sont des humains comme nous. Sauvons-les sans conditions », ajoutait-elle alors que derrière l’autel la navirade des petits bateaux traditionnels rentraient au port.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.