Avec le plan « Marseille en Grand », la ville va pouvoir accélérer certains de ses grands chantiers. Si 2021 a surtout été marquée par la fin des travaux à La Plaine, avec les recalculs des cours Lieutaud et Jarret, l’année 2022 doit inspirer de nouvelles dynamiques dans les écoles et les transports, où les attentes sont fortes. 20 minutes faire le point.

Réforme scolaire : C’était le grand sujet de l’année 2021, et l’un des axes principaux du plan Marseille en Grand. « Ce sont 17 grands chantiers de rénovation d’écoles à partir de 2022 », s’est félicité vendredi le maire Benoît Payan lors de sa conférence de presse de rentrée. Ces écoles, où les travaux auront lieu cet été, sont les écoles Aygalades Oasis (15e), Bouge (13e) ou Emile Vayssières 1er (14e). L’agrandissement des écoles Abeilles (1er) et Saint-Louis Gare (15e) est également à l’ordre du jour.

Voyager : La réhabilitation de la place Castellane, qui deviendra à terme semi-piétonne, a commencé pour accueillir l’extension du tramway T3 vers La Gaye au sud. Les travaux de surface débuteront à l’automne. La ville a également annoncé le démarrage des travaux d’extension du T3 jusqu’à Gèze dans le nord à partir de 2022, le tout devant être mis en œuvre en 2026. Côté voitures, les travaux ont commencé pour quasiment doubler la capacité de stationnement de La Fourragère début janvier, pour une période de 16 mois. Par ailleurs, le terminal ferry international de Cap Janet devrait être inauguré en 2022, éliminant les nuisances sonores dans la nacelle ainsi que les émissions de fumées : le nouveau terminal permettra l’électrification des bateaux à quai.

Environnement : La ville consacrera un budget de trois millions d’euros en 2022 pour réaménager six parcs et jardins. Le maire de Marseille a évoqué plusieurs vendredis : « Le jardin de la Barquière dans le 9e arrondissement, la place du Caire (12e), le jardin de Guigou (3e), le jardin de Carli (1er), le jardin partagé d’Air Bel ( 11e) ». 2021, la date d’ouverture du parc de la Porte d’Aix n’a pas encore été précisée.

Vie culturelle et sportive : La rénovation du musée d’art contemporain est un tronçon de la ville, avec une réouverture annoncée au printemps. C’est la même chose qu’une réplique de la Grotte Cosquer, à la Villa Méditerranée. Dans un secteur alimentaire plus large, le projet des grandes halles des Vieilles Halles est également attendu pour cette période, avec une surface de 2 000 m² sur le Cours d’Estienne d’Orves. A Busserine (14e), les travaux de l’aire de sports et de loisirs devraient démarrer en 2022 grâce à des financements de l’Etat, ainsi que la réhabilitation des centres sociaux de Busserine et de Castellane (16e).

Santé: « Cheval 2030 », c’est le nom du projet de modernisation de l’AP-HM auquel l’État alloue désormais 238 millions d’euros, qui s’ajoutent aux financements des collectivités locales. A partir de 2022, les travaux commenceront. A La Timone, les travaux concerneront la « tour des malades », et l’hôpital du Nord sera traité en réanimation. Sans oublier les travaux de réaménagement réalisés par la Société.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *